Marseille : un cluster du variant Omicron dans un lycée

Publié le Mis à jour le

C'est le premier cluster du variant Omicron à Marseille. Au moins huit cas de ce variant ont été identifiés la semaine dernière dans un lycée du 4e arrondissement. Un dépistage massif dans l'établissement a eu lieu cette semaine.

Huit cas Omicron et deux cas Delta au moins ont été confirmés dans ce lycée du 4e arrondissement de Marseille.

Un parent d'élèves serait à l'origine de ce cluster, selon une information de La Provence, les contaminations datent de la semaine dernière.

L'ARS a confirmé la présence de ce cluster. A partir de trois cas avérés dans une même classe, selon le protocole de l'agence régionale de santé, on parle alors de cluster.

Un dépistage massif a été organisé mercredi, indique l'ARS, mais on ignore pour le moment si l'établissement a fermé ses portes. Les parents auraient juste reçu une information concernant le dépistage.

En pleine cinquième vague, et à moins de 10 jours de Noël, la nouvelle n'est pas rassurante pour les regroupements familiaux lors des fêtes.

D'autant que la situation sanitaire dans le département et la région est inquiétante ; avec 759 nouveaux cas pour 100 000 habitants .

Dans l'académie d'Aix-Marseille, ce sont actuellement 151 classes qui sont fermées.

Pour le moment c'est surtout le variant Delta qui est au cœur de cette cinquième vague. 

Mais la sixième vague se profile déjà avec l'émergence du variant Omicron, qui après les fêtes et les regroupements familiaux devrait atteindre son pic en janvier ou février. 

Le président de l'université d'Aix-Marseille, Eric Berton, a décidé de remettre en place les cours en distanciel à la rentrée de janvier 2022 pour l'ensemble des étudiants.

Dans cette montée en puissance de la cinquième vague, un conseil de défense et de sécurité exceptionnel va se tenir vendredi à l'Elysée.

De nouvelles mesures devraient être prises et de nouvelles restrictions sont à craindre, sans toutefois porter atteinte aux fêtes de fin d'années. 

Parmi les mesures étudiées par le gouvernement figurerait une accélération de la campagne de vaccination, un raccourcissement du délai pour effectuer sa dose de rappel et un renforcement des contrôles aux frontières.