Marseille : un homme de 33 ans tué par balles à la cité de La Bricarde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Clara Lalanne
Agé de 33 ans, l'homme était en arrêt cardiaque lorsqu'il a été pris en charge par les marins-pompiers
Agé de 33 ans, l'homme était en arrêt cardiaque lorsqu'il a été pris en charge par les marins-pompiers © Gilles BADER/MAXPPP

La victime, blessée par balles au niveau de la cité de La Bricarde (15e) à Marseille, est décédée des suites de ses blessures mercredi 17 février.

L'homme âgé de 33 ans, grièvement blessé par balles, a été pris en charge par le bataillon des marins-pompiers de Marseille en milieu d'après-midi. En arrêt cardiaque lors de l'intervention, il est décédé des suites de ses blessures, précise la direction départementale de la sûreté publique. 

Interrogée par France 3, la procureure de Marseille Dominique Laurens précise que la victime avait quelques antécédents judiciaires, qui n'étaient toutefois "pas significatifs". 

La Bricarde, qui compte près de 2800 habitants, est située au nord de Marseille dans le 15e arrondissement. Les trafics de drogue y ont pris pied depuis plusieurs années, et la petite cité a été marquée par plusieurs faits divers violents, comme le décès d'un homme battu à mort en décembre dernier. 

Selon le quotidien La Provence, qui cite une source policière, la piste d'un nouveau règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants pourrait être privilégiée. 

Samedi 13 février, deux hommes dont un rappeur marseillais ont été abattus au fusil d'assaut dans leur véhicule sur la passerelle de Plombières (3e). Les victimes âgées de 24 et 28 ans n'ont pas survécu à leurs blessures, et une enquête a été confiée à la police judiciaire.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.