Marseille : un nouveau centre de dépistage de la Covid-19 dans les quartiers nord

Un 3ème centre de dépistage a ouvert ses portes ce mardi 27 avril à la sortie du métro Bougainville dans les quartiers nord de Marseille. Il doit faciliter l’accès aux publics des zones défavorisées actuellement sous-testés.

Un nouveau centre de dépistage au covid-19 a ouvert ce mardi 27 avril 2021. C'est le quatrième à Marseille.
Un nouveau centre de dépistage au covid-19 a ouvert ce mardi 27 avril 2021. C'est le quatrième à Marseille. © Fares Arbaoui // FTV

La grande tente a été installée à la sortie du métro Bougainville. L'ancien terminus de la ligne 2 constitue un point névralgique pour la lutte contre le coronavirus dans la partie nord de Marseille.

Ce lieu a été choisi pour toucher un public en particulier. "Beaucoup d'habitants des quartiers nord n'ont pas la possibilité de se rendre au travail en voiture. En prenant les transports en commun, ils passent par le métro Bougainville. L'idée, c'est de casser les chaînes de contaminations", déclare Sofiane Benhabib, le directeur du laboratoire Synlab Provence.

Des habitants satisfaits

"C'est la première fois que quelque chose de positif est mis en place dans nos quartiers", estime Abderrahmane Ghribi. Le sexagénaire a appris l'existence de ce nouveau centre de dépistage à la Covid-19, en empruntant le métro hier soir.

"Cette initiative est bien pour la population du nord de Marseille, ajoute-t-il. Cela aide tout le monde de venir à Bougainville, car c'est un endroit très fréquenté".

Abderrahame Ghribi est l'un des premiers à se faire dépister dans le nouveau centre de Bougainville.
Abderrahame Ghribi est l'un des premiers à se faire dépister dans le nouveau centre de Bougainville. © Fares Arboui/FTV

L'homme fait partie des premiers volontaires à se faire dépister à Bougainville. Les infirmiers utilisent un test PCR nasopharyngé.

"L'aiguille enfoncée au fond du nez ne m'a pas fait mal. Au contraire, c'est bon pour la santé de se faire tester. Comme ça, on sait si on a le Covid ou pas", confie Abderrahmane Ghribi.

Avec ou sans rendez-vous

Différents créneaux sont disponibles pour se faire tester du lundi au vendredi, avec ou sans rendez-vous.

Les personnes doivent se munirde leur carte vitale ou de leur carte d'identité pour se faire enregistrer à l'accueil, avant de procéder à l'examen médical.

Ce projet est né d'un partenariat inédit entre le public et le privé. 

A l'origine, le groupe de chercheurs du laboratoire Sesstim (Sciences économiques et sociales de la santé et traitement de l’information médicale) de l’université d’Aix-Marseille a mis en lumière l’insuffisance de dépistages du Covid-19 dans les zones les plus démunies et paradoxalement les plus touchées par le virus.

Cette étude a poussé l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur a mieux prendre en considération les besoins spécifiques identifiés dans les territoires défavorisés de la cité phocéenne. Pour rendre un accès aux soins médicaux de manière un peu plus équitable.

La Régie des Transports Métropolitains (RTM) a immédiatement accueilli ce projet au profit de la santé pour tous.

Objectif 400 tests par jour

Ce mardi matin, il n'y avait pas foule au nouveau centre de dépistage. Seulement sept patients se sont présentés entre 7h et 11h.

Les organisateurs estiment que ce résultat est normal puisque c'est la première matinée de dépistage dans ce nouveau centre. Il faut du temps pour que l’information circule dans la population.

Les habitants viennent se faire tester pour des raisons variables. "Les personnes souhaitent se faire tester lorsqu'elles sont cas-contact ou qu'elles ressentent des symptômes du Covid. D'autres sont obligées de le faire avant de partir en voyage, notamment en Corse", selon Marie-Charlotte Ferreol, la chargée de communication Synlab Provence.

Ce laboratoire privé compte 67 sites en Provence dont 30 à Marseille. Le centre de Bougainville a comme objectif d’accueillir 400 personnes par jour. C'est le quatrième centre de dépistage ouvert à Marseille après ceux de Grand Littoral, Carrefour Le Merlan et du parc Chanot.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca santé société covid-19