McDonald's de Saint-Barthélemy à Marseille : le délégué syndical porte plainte pour tentative de meurtre

Kamel Guémari, en août 2018, lorsque les salariés du McDonald's de Saint-Barthélémy étaient en grève contre la vente de leur établissement et le licenciement de 77 salariés. / © ROBERT Georges/MaxPPP
Kamel Guémari, en août 2018, lorsque les salariés du McDonald's de Saint-Barthélémy étaient en grève contre la vente de leur établissement et le licenciement de 77 salariés. / © ROBERT Georges/MaxPPP

Dans la soirée du lundi 26 août, près du restaurant McDonald's de Saint-Barthélemy, le conducteur d'une Clio aurait délibérément foncé sur kamel Guémari, délégué syndical FO. Une plainte pour tentative de meurtre a été déposée par son avocat.

Par Ludovic Moreau

Dans la soirée du lundi 26 août, il est environ 23 h 45, lorsque Kamel Guémari, salarié et délégué syndical FO du McDonald's de Saint-Barthélemy à Marseille, arrive à pied sur le parking du restaurant. 

Arrivée devant une voiture stationnée côté voie publique, une Renault Clio gris clair, le conducteur de ce véhicule aurait démarré rapidement pour "foncer littéralement" sur Kamel Guémari. Ce dernier a fait un écart réflexe, "ce qui lui a sauvé la vie", affirme son avocat, maître Ralph Blindauer.

Dépôt de plainte pour tentative de meurtre

Pour Kamel Guémari et son avocat, ça ne fait aucun doute, le conducteur a voulu tuer ou au moins blesser Kamel Guémari. Maître Ralph Blindauer a déposé plainte pour tentative de meurtre, auprès de procureur de la République de Marseille.

"Ça fait un moment que j'alerte le parquet qu'il va y avoir un drame, ce qui est arrivé ne m'étonne pas", affirme maître Blindauer. Sans accuser qui que ce soit, l'avocat n'hésite pas à déclarer que "c'est un acte dans la continuité de toutes les tentatives qui ont été orchestrées pour faire partir Kamel Guémari depuis le début de l'affaire du McDonald's de Saint-Barthélemy".

Maître Ralph Blindauer se dit inquiet, même pour lui-même, et se demande quelle sera la prochaine étape : "mes amis me disent d'investir dans un gilet pare-balles".

Dans cette plainte que nous avons pu consulter, maître Blindauer relate les faits et indique que Monsieur Guémari n'a pas reconnu le conducteur de la Clio.

Plusieurs témoins auraient assisté à la scène

Plusieurs témoins attestent avoir assisté à la scène. L'un d'entre eux explique avoir vu la voiture qui était stationnée à l'entrée du parking, foncer sur Kamel Guémari, avant de prendre la fuite en faisant "crisser" les pneus. 

Un autre témoin ajoute que les vitres de la voiture étaient teintées, qu'"on ne pouvait pas voir le conducteur", mais il affirme avoir vu la voiture tourner plusieurs fois dans le parking au cours de la soirée. Pour l'avocat, ce témoignage démontrerait la "préméditation".

Cette affaire est désormais entre les mains du procureur de la République, Xavier Tarabeux, qui déterminera des suites à donner.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus