Météo : pourquoi il ne faut pas parler de "vague de froid", on fait le point avec un expert

Publié le
Écrit par Annie Vergnenegre .

Le thermomètre affiche des températures glaciales, en dessous des moyennes de saison en Provence, mais au final cela n'a rien de très exceptionnel en hiver. L'expert météo Paul Marquis nous explique pourquoi.

Il fait froid, c'est le refrain à la mode ces derniers ces derniers jours. Le froid s'est installé dans le sud de la France depuis la mi-janvier et devrait persister jusqu'au début du mois prochain. Les températures ont chuté brusquement affichant par endroit des négatives au-dessous des moyennes de saison. -24,1°C relevés à Villar-d'Arène vendredi 20 janvier dans les Hautes-Alpes, à seulement 2,7°C du record mensuel de la station de 2005, selon Paul Marquis, expert météo et responsable des prévisions météo pour les pompiers du Sdis 13. Mais peut-on pour autant parler de "vague de froid" ? En fait, non,  ce spécialiste régional nous explique pourquoi. 

France 3 Paca : comment définir l'épisode de froid actuel ?  

Paul Marquis : une vague de froid répond à des critères bien spécifiques de Météo France. C'est assez complexe, il faut qu'on ait par exemple, au moins deux-trois degrés sous les moyennes de saison pendant plusieurs jours. 

Par contre ce qu'il faut noter, c'est qu'on a eu localement un coup de froid notable dans les Hautes-Alpes et du coup le département était en vigilance jaune grand froid pendant 72 heures, entre vendredi dernier et lundi. On pourrait effectivement parler d'une vague de froid très localisée vraiment notable pour la période uniquement dans les Hautes-Alpes. Dans le reste de Paca, c'est plus un coup de froid assez classique pour la période, même si on n'en a plus trop l'habitude ces dernières années.

Aujourd'hui, on a déjà gagné quasiment entre 4 et 5 degrés l'après-midi, on a jusqu'à 13°C sur Marseille, Cassis et le littoral varois. Par contre le matin, c'est vraiment très froid donc, on aura du gel marqué au moins jusqu'à la fin du mois, on aura régulièrement entre -4°C,-5°C au Val de Durance, au Pays aixois, à l'intérieur du Var et Alpes du sud. L'après-midi, on aura entre 7 à 10°C donc c'est vrai qu'on sera toujours près de 2-3°C sous les moyennes de saison et ça devrait perdurer jusqu'au début du mois de février.

Pourquoi tout le monde pense que c'est une vague de froid ? 

Depuis le 15 décembre jusqu'au 15 janvier, on a connu un mois quasiment record au niveau de la douceur, pas en terme d'intensité mais en terme de durée, ça a été vraiment exceptionnel. C'est vrai que du coup, le froid est arrivé d'un coup après le 15 janvier. 

Là, ça va durer jusqu'au 3-4 février.  Et c'est vrai qu'on a pas l'habitude de voir le froid durer autant dans la région. Et même si les gens ont froid parce qu'il fait froid, on n'a pas battu de record de froid dans la région.

Comme il n'y a pas de pluie en vue, c'est un froid sec avec beaucoup de mistral. Et c'est vrai que le mistral, ça influe sur le windchill, c'est "le refroidissement éolien", ça été inventé par les Canadiens, c'est un terme qui désigne le ressenti au vent sur le froid. Quand il fait zéro degré sans vent c'est plutôt supportable, par contre, zéro degré avec un mistral à 80 km/h, on a un ressenti à -10°C et c'est assez pénible à supporter. 

Ce retour du froid en hiver est-il positif ? 

C'est une bonne nouvelle pour la nature. D'ailleurs, les viticulteurs, les arboriculteurs sont contents parce que les arbres se reposent et sont en hivernage. Quand il fait trop doux, ils font des bourgeons et les arbres ne se reposent pas. 

C'est une bonne nouvelle aussi pour la neige, parce qu'il en faut pour le printemps et l'été, pour les réserves d'eau, pour les lacs, les rivières, et tout ce qui est irrigation et eau potable. C'est vraiment une bonne nouvelle le froid en hiver. En plus, ça tue les nuisibles, donc il est le bienvenu même si les gens n'aiment pas particulièrement le froid.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité