• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial La Marseillaise à pétanque : L’équipe Magnet remporte le tournoi cadet après un beau combat

Le brief de l'arbitre avant la finale des cadets / © Maxence Gevin/France 3Provence-Alpes
Le brief de l'arbitre avant la finale des cadets / © Maxence Gevin/France 3Provence-Alpes

La finale des cadets de la Marseillaise 2018 a tourné en faveur de la triplette nîmoise emmenée par le capitaine Magnet (13/11). Leurs adversaires, bien que valeureux, sont entrés trop tardivement dans leur partie et s’inclinent donc après une lutte acharnée.

Par Maxence Gevin/KB

Le combat a été intense dans la grande arène France 3 au MUCEM. La déception n’en est que plus grande et les regrets accompagneront surement l’équipe Vacca-Guerbert-Fernandez pendant un petit temps. Rentrés bien trop tardivement dans leur partie, ils s’inclinent finalement de justesse. Il faut dire que le tireur et capitaine Nicolas Vacca, malheureusement totalement hors du coup, les aura conduit à leur perte. Malgré tout, alors que les premières mènes font craindre une boucherie, la partie est finalement enlevée de haute lutte par les vainqueurs.

 



Les spectateurs observent une véritable différence de niveau entre les deux équipes. Mathias Magnet et ses coéquipiers Hugo Garcia et José Raynal-Castro montrent une belle précision au point. Au contraire, catastrophiques au tir, leurs homologues perdent rapidement pied. Avec deux boules de rajout, les nîmois sanctionnent ces errements et remportent facilement leurs quatre premiers points (4/0).


De nombreuses erreurs


Les rôles s’inversent lors de la mène qui suit. Les gardois arrosent le terrain avant de réussir sur leur dernière boule un joli point. Disposant pourtant de quatre boules de rajout, leurs homologues ne profitent pas vraiment de l’opportunité et ne glane qu’un petit point (4/1). Très mal payés…

Le niveau augmente lors de la troisième mène avec un biberon et un très beau carreau. Assez équilibrée, cette belle mène tourne en faveur de la triplette Vacca. Deux nouveaux points pour cette dernière (4/3).

 



La mène n°4 permet de voir enfin les deux équipes jouer de concert. Moins d’erreurs grossières, de jolis tirs et points. Toutefois, cela finit par tourner en faveur des plus réguliers. Ainsi, avec de jolis coups pour finir, les équipiers de Magnet rajoutent quatre points à leur compteur et passent la mi-partie (8/3).

Très solides voire écœurants au point, ils en profitent pour enfoncer le clou. Les gardois survolent la mène et remportent trois nouveaux points pour se rapprocher de la gagne (11/3). A ce moment, il n’y a pas photo entre les deux équipes.
 

Une équipe Magnet en feu


L’état de grâce se poursuit pour la triplette Magnet, toujours impériaux au point. Ils semblent en position de conclure la partie mais se manquent au moment fatidique. Les bras qui ont un peu tremblé laissent leurs homologues en vie (11/4).

Il n’en faut pas plus pour que Vacca-Guerbert-Fernandez se rebiffent après cette mène au résultat miraculeux. Avec un beau tir du but qui le propulse au fond du terrain, ils prennent nettement l’ascendant. Deux points paraissent au sol en faveur des niçois. Mais ces derniers font l’erreur de ramasser trop vite une des deux boules en question et l’équipe adverse conteste le point. Conséquence : un seul point dans l’escarcelle des actuels perdants (11/5). S’ensuit une énorme tension sur le terrain entre les joueurs, obligeant l’arbitre à intervenir.

 
la photo avant la finale des cadets / © Maxence Gevin/KB
la photo avant la finale des cadets / © Maxence Gevin/KB



Frustrée, l’équipe Vacca va pourtant maintenir son étreinte dans la mène suivante. Leurs adversaires font des erreurs nombreuses et importantes. Après une mène des plus maîtrisés Vacca-Guerbert-Fernandez prennent 2 points et réduisent l’écart à 11/7. L’espoir renait.


Fébriles les gardois restent inefficaces. Contre le cours du jeu, ils remportent miraculeusement un point, se plaçant ainsi aux portes de la victoire (12/7).


Une belle remontée?


Pas découragés pour un sou, « Vacca and co » continuent leur travail de sape et leur remontée lors de la mène suivante. Proche d’une énorme mène qui leur aurait permis de l’emporter, ils ne glanent finalement « que » trois points mais semblent totalement de retour dans la partie 12/10.


 



Pourtant l’ultime mène ne va pas tourner en leur faveur. Rapidement mal-embarqués, ils tentent à trois reprises de sortir le but sans y parvenir. Leur inefficacité les condamne et assure le succès de leurs adversaires qui n’ont eu à jouer que deux boules (13/10).

Raynal-Castro, Garcia et Magnet remportent donc la victoire au forceps. Longtemps nettement supérieurs, ils se sont faits très peur. Mais la gagne est là et bien là. Bravo champions !


 

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus