• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial la Marseillaise à pétanque : l’équipe Rousseau sort par la petite porte

Le match Rousseau-Andrianiaina / © Maxence Gevin/KB
Le match Rousseau-Andrianiaina / © Maxence Gevin/KB

Ce mardi le tournoi entre dans sa partie la plus intéressante avec le coup d’envoi des 32èmes de finale dès 9h30. Très attendu le duel entre la triplette Andrianiaina et celle de Jean-Patrice Rousseau a finalement tourné en faveur des Malgaches (13/4).
 

Par Maxence Gevin/KB

Pour une partie de 32ème de finale, la confrontation annoncée faisait office de véritable choc. D’un côté des Malgaches comptant dans leur rang le champion du monde en titre :  Christian Andrianiaina. De l’autre, le vice-champion de la Marseillaise 2008 et le frère du tireur regretté Passo. Dans le jeu, cette opposition a tenu toutes ses promesses malgré la sécheresse du score final. Les spectateurs de l’arène France 3 ont pu assister à de jolis points et à une profusion de carreaux.
 
 

Aussitôt la mène initiale débutée, il est clair que le beau jeu est au rendez-vous. Avec de très jolis points de l’équipe Malgache et des tirs très précis des français, le spectacle ne tarde pas. Finalement un tir décisif du pointeur Rousseau permet à ses équipiers de marquer le premier point.
  
Le match Rousseau-Andrianiaina / © Maxence Gevin/France 3 Provence-Alpes
Le match Rousseau-Andrianiaina / © Maxence Gevin/France 3 Provence-Alpes


Les premières erreurs surviennent lors de la mène suivante. Après une succession de points chirurgicaux de la part des deux adversaires, la triplette malgache devient soudainement fébrile au tir. Deux tirs manqués qui la mettent en mauvaise posture. Leurs adversaires ne réussissent pas à véritablement sanctionner ces errements et ne remportent qu’un point supplémentaire (2/0).

Dans le sillage de deux jolis carreaux, l’équipe du champion du monde en titre amorce alors sa révolte. Dans une mène 3 de très haut niveau, les coups techniques et parfaitement exécutés se succèdent. Sur un énième carreau, à biberon cette fois, la triplette Andrianiaina engrange son premier point (2/1).

Véritablement rentrés dans leur rencontre, les natifs de Madagascar accélérent lors de la mène suivante. Ecœurant leurs adversaires, ils la remportent finalement avec 2 points. Ils prennent alors les commandes de la partie pour ne plus jamais les lâcher (2/3).

La mène ultérieure se révèle être un véritable bras de fer, aucune des deux équipes ne voulant lâcher. Mais les Français se font moins tranchants au point. Avec 2 boules de rajout, les Malgaches ne parviennent pas à faire un véritable break mais enlévent tout de même la mène pour mener 4/2 dans cette partie alors indécise.
 


La montée en puissance des partenaires d’Andrianiaina se confirme pendant la cinquième mène. Impériaux au tir, ils dégoûtent littéralement leurs homologues. Mal payés, ces derniers lâchent à nouveau un point et voient l’écart grimper à 3 points (2/5).

A ce moment, on sent que les Malgaches prennent l’ascendant. Tout est encore possible. La mène n°7 vient enterrer les espoirs des Français. Insuffisants aux tirs, ils perdent pied. Il faut dire que la triplette Malgache est, elle, parfaite dans l’exercice. Impeccables avec notamment beaucoup de carreaux, ils glanent cinq points supplémentaires, malgré la tentative (manquée) de leurs adversaires pour sortir le bouchon. Le trou est fait et le destin de la rencontre semble écrit (2/10).
 
Le match Rousseau-Andrianiaina / © Maxence Gevin/France 3 Alpes-Provence
Le match Rousseau-Andrianiaina / © Maxence Gevin/France 3 Alpes-Provence


C’est sans compter sur le baroud d’honneur des hommes de Rousseau. Passés proches de la correctionnelle dans une mène équilibrée, ils sauvent leur peau et inscrivent deux points, réduisant le score à 4/10.

Cette rébellion ne perturbe pas les Malgaches qui reprennent leur œuvre de démolition lors de la neuvième mène, la dernière. Dans une mène atypique avec un bouchon très loin, ils profitent des trop nombreuses fautes de leurs adversaires pour marquer les trois derniers points et ainsi plier le match (13/4).

Après un rodage en début de partie, la triplette Andrianiaina déroule et finalement écoeure ses adversaires. Pas forcément attendue en début de tournoi, la triplette signe une prestation de référence. Ils se positionnent comme de potentiels outsiders de ce tournoi.

 

►Vivez en direct le mondial à pétanque sur paca.france3.fr

Test Pilote La Marseillaise à pétanque 2019 : les quarts de finales
La finale se rapproche ...

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus