Cet article date de plus de 3 ans

Mondial la Marseillaise à pétanque : Foyot remporte son choc face à Messonnier/Weibel

Devant une assistance bien fournie, l'équipe de Marco Foyot a dominé son sujet contre Patrick Messonnier et Claudy Weibel. Plus réguliers, les joueurs de Loubeyrat gagnent en 13 mènes sur le score de 13 à 5. Il faudra compter sur cette triplette complète et talentueuse.
© Quentin Caricondo / France 3 Provence-Alpes
Le premier véritable choc de cette 57è édition du Mondial la Marseillaise à pétanque a opposé sur le carré d'honneur France 3, l'équipe Foyot à celle de Messonnier. Les deux capitaines ont déjà gagné ici à Marseille et font partie des favoris à la victoire finale. Et un début de partie à l'avantage de la triplette Foyot - Feltain - Helfrick qui marque deux points lors des trois premières mènes pour rapidement se détacher 6-0 dans une opposition qui a attiré beaucoup de monde dans les gradins. 

Un choix tactique payant pour Weibel

Le lancer de bouchon a été effectué par Antoine de Caunes en présence du président de la Fédération Internationale de Sport de Boules, Claude Azéma. L'équipe de Patrick Messonnier rate son début de partie, et après trois boules mal négociées, Claudy Weibel laisse le tir à Cédric Salvini. Un choix tactique qui va s'avérer payant à la quatrième mène.

Le réveil de l'équipe Messonnier

Une quatrième mène qui marque un premier tournant dans ce 32è de finale. Après avoir connu trois premières mènes stériles, l'équipe Messonnier réussit une "remontada" avec cinq points inscrits. La partie se rééquilibre et le choix du changement de tireur à ce moment du jeu est un véritable "coaching gagnant".  La formation Foyot se ressaisit, ça discute beaucoup entre les points pour se remobiliser. Après deux mènes annulées pour des tirs sur le but, Chris Helfrick permet à son équipe de marquer un précieux 7è point. 


Les pointeurs  Foyot / Messonnier se livrent un beau duel

On assiste à une partie très accrochée, où les deux capitaines Marco Foyot et Patrick Messonnier réussissent des mènes extraordinaires à l'appoint. Du coup les tireurs sont extrêmement sollicités mais la qualité des deux pointeurs donne une dimension supplémentaire à ce choc entre prétendants à la victoire dans cette 57è édition du Mondial la Marseillaise à pétanque.

Foyot à la recherche d'un 7e titre

Le score est désormais de 8 à 5 en faveur des joueurs du Puy-de-Dôme, qui gère bien ce grand rendez-vous et qui passe près de la victoire lors de neuvième mène mais Claudy Weibel réussit à tirer le bouchon alors que son équipe était en infériorité en nombre de boules ( 2 contre 5). Petit à petit, l'équipe de Marco Foyot, on le rappelle à la recherche de sa 7è victoire au Mondial à pétanque, grappille des points importants pour mener 11 à 5 à l'entrée de la 13è mène.


L'équipe Foyot plus régulière

Et après quasiment une heure et demie de jeu, la triplette Foyot - Feltain - Helfrick réussit à l'emporter 13 à 5. On dira assez logiquement vu la régularité dont ont fait preuve les joueurs de Loubeyrat. Une véritable osmose entre ces trois joueurs qui ont pour objectif d'atteindre au moins les demi-finales jeudi matin au Mucem et qui contrairement à leurs adversaires du jour, avaient déjà pu s'étalonner contre des équipes solides lors de la deuxième journée.  

Un véritable marathon

Après l'élimination de l'équipe Dugény, c'est donc la formation Messonnier qui quitte la compétition au stade des 32è de finale. Le mondial à pétanque est un véritable marathon, pour lequel l'une des qualités principales est la régularité. L'équipe Foyot dans cet exercice s'est montrée très performante.
Encore une formation à suivre de près dans ce Mondial à pétanque, candidate à la victoire finale.

►Vivez le mondial à pétanque sur paca.france3.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque