• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial la Marseillaise à pétanque : Marco Foyot verra l'esplanade du Mucem pour les demi-finales

Mondial La Marseillaise à pétanque, Marco Foyot pendant son quart de finale face à Dylan Cano. / © FTV
Mondial La Marseillaise à pétanque, Marco Foyot pendant son quart de finale face à Dylan Cano. / © FTV

Premier quart de finale entre l'équipe de Marco Foyot et la formation du jeune Dylan Cano. Une opposition de style qui a tenu toutes ses promesses. Plus d'une heure et demie pour départager ces deux formations aux qualités différentes. Et à la fin, Foyot, Feltain et Helfrick s'imposent 13 à 10.

Par Karim Attab

La succession de l'équipe Rocher est ouverte. Le chemin vers la victoire s'est un peu déblayé entre hier et aujourd'hui. Trois des grands favoris ont quitté la compétition, et non des moindres. Les tenants du titre ont lutté pendant près de trois heures ce matin, mais ils n'ont pas pu résister à la tornade malgache de la formation Rasamimanana.

Hier après-midi, les deux Philippe, Quintais et Suchaud se sont inclinés face aux Marseillais de l'équipe Courtois. Enfin, hier matin, ce sont les Girondins de la triplette Dugény qui sont sortis du concours.Marco Foyot et ses équipiers, Jean "moineau" Feltain et Chris Helfrick ont les faveurs des pronostics mais les jeunes joueurs qui composent la "Team Cano" ne sont nullement impressionnés par le public qui s'est de nouveau déplacé en nombre, pour suivre les parties phare de cette 4è journée du Mondial la Marseillaise à pétanque.


Une alternance de grosses mènes 

La partie est très ouverte, et les deux triplettes se rendent coups pour coups. Jacques "Lol" Dubois réussit un début de rencontre quasi-parfait avec pas moins de douze boules frappées sur douze tentées. Ses équipiers Dylan Cano et Valentin Beulama, eux aussi font preuve d'une belle régularité. Ils répondent à une mène de quatre points de l'équipe Foyot par un jeu offensif et cinq points dan leur escarcelle.
Mais l'expérience fait toujours son effet dans ce genre de partie. Un peu agacé par les difficultés éprouvées par son équipe pour faire la différence, Marco  Foyot trouve les mots pour motiver encore plus ses deux partenaires, et prendre un avantage plus conséquent après la huitième mène avec une score de 10 à 7.


Beulama malchanceux rate une grosse mène

Les deux pointeurs se livrent un duel à distance assez passionnant et de haut niveau. Marco Foyot élève la qualité de son jeu à l'appoint, mais son homologue Dylan Cano réussit lui aussi des coups surprenants. Il défie Chris Helfrick au tir, et le tireur de Loubeyrat flanche en faisant un "manque double" lors de la 9è mène. Dans le même temps, Jacques Dubois réussit un carreau magnifique de plus de onze mètres. On se dit alors que les jeunes outsiders vont marquer quatre ou cinq points, mais Valentin  Beulama, excellent depuis le début de la partie, pointe peut-être trop bien...Il "embouchonne" et décale le but de quelques centimètres. Cela suffit pour se démarquer de deux points. L'équipe Cano inscrit "seulement" deux points, on peut alors considérer que la triplette est mal payée sur un mène où cinq points auraient pu être marqués. Le score après un peu plus d'une heure de jeu est de 10 à 9 pour l'équipe Foyot.


Une fin de partie "irrespirable"

Les joueurs ressentent une pression énorme à l'entrée de la 11è mène, égalité parfaite entre les deux triplettes 10 points partout. On sent l'odeur du Mucem et de la demi-finale qui va s'offrir à l'une des deux équipes. Et à ce petit jeu, ce sont les expérimentés Foyot - Feltain - Helfrick qui sont les plus solides. Foyot fatigue les deux tireurs adverses, et au final "Moineau" Feltain ajoute le dernier point qui envoie les trois licenciés de Loubeyrat sur l'Esplanade du Mucem. Marco Foyot est plus que jamais lancé vers son objectif : remporter un 7è Mondial la Marseillaise à pétanque pour égaler un certain Albert Pisapia.

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus