Cet article date de plus de 3 ans

Mondial la Marseillaise à pétanque : Puccinelli se fait peur mais domine ses adversaires 13 à 8

Pour tous les spectateurs présents, la partie a été belle. Un Tyson Molinas impérial, un Vigo Dubois d'exception et un Jean-Michel Puccinelli à son avantage face à des Nantais qui se sont défendus bec et ongles.
Pendant la partie Puccinelli - Russon
Pendant la partie Puccinelli - Russon © france 3 Provence-Alpes

Dès 14 heures sur le terrain 133 du parc Borély, la triplette Russon s’échauffe. Il faut dire que face à eux, dans quelques minutes, l’une des équipes favorites : celle de Puccinelli. Freddy Russon s'exclame :

On sait qu’on prend une grosse équipe, on a rien à perdre. Faut jouer, c’est tout de même un champion d’Europe ! 
 

A peine quelques secondes après le coup de feu, la partie démarre. Des mères de famille et leurs enfants qui passent par là s’arrêtent une poignée de secondes …

Non, ne ramasse pas les boules !

lance une maman à son petit. Le groupe repart. La triplette des Nantais qui, décidément craint le soleil, s’arrose le visage. La température monte. La première mène se termine sur un 4 à 0 sans concession.
 

Une bosse imaginaire

Vigo Dubois se concentre. Il aplatit du bout du pied une bosse imaginaire et place sa première boule : trop longue. Freddy Russon la rentre. Vigo Dubois joue sa dernière boule : dommage elle est trop courte. Les Nantais se démènent alors. Mais à la fin de la deuxième mène Tyson Molinas, chaussé de ses mocassins, entre en action et permet à son équipe de marquer 2 points supplémentaires : 6 à 0.
Pour la 3ème mène un groupe de dames s’assied à l’ombre, face à la partie. Ce sont des supportrices de la triplette Puccinelli. Une triplette qui ne déçoit pas. Pour la 3ème mène, elle continue sur sa lancée et inflige un cuisant 8 à 0 à ses adversaires. Même punition pour la mène suivante, 11 à 0. La partie semble pliée.

Les Nantais sont au bord de l’asphyxie

Ils tentent de reprendre leurs esprits. C’est l’instant où Freddy Russon se souvient qu’il est allé ce matin, très tôt, déposer un cierge à la Bonne Mère.

On a vécu pire !

lui lance son tireur.
L’équipe se concentre à nouveau. Très polyvalents les joueurs tentent le tout pour le tout. Sur la pelouse, les curieux se font plus nombreux.

C’est une belle partie, très équilibrée.

lance un spectateur.
 

La triplette Nantaise remonte

Début de la 5ème mène. Les Bretons continuent de s’accrocher. Est-ce le tournant de la partie ? Freddy Russon se prend à rêver.

On ne va pas perdre : on va gagner !


11 à 8. Encore 4 points de pris.

Ils ont fait de la magie ?

s’interroge Jean-Michel Puccinelli.
 

Le réveil des champions

Pour la 6ème mène, le champion d’Europe et son équipe se reprennent. Il était temps, le groupe de spectatrices commence à s’impatienter. Un dernier coup de génie et Vigo Dubois plante le point de la victoire. 11 à 8 pour Puccinelli. L’équipe s’est fait un peu peur mais il n’y a pas de mal … la partie est dans la poche. Ouf ... les spectatrices sont heureuses.
 

►Vivez en direct le mondial à pétanque sur paca.france3.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque