• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial la Marseillaise à pétanque : la triplette Puccinelli part en demie en battant Molinas père

Une partie qui se joue en famille / © France 3 Provence-Alpes Sophie Accarias
Une partie qui se joue en famille / © France 3 Provence-Alpes Sophie Accarias

Comme une partie de dimanche en famille sur le terrain C du parc Borély. Face à face 2 triplettes qui se connaissent bien d'un côté les enfants Dubois et le père Molinas, de l'autre : le père Dubois, le fils Tyson Molinas et Jean-Michel Puccinelli. Mais les 6 boulistes n'ont pas retenu leurs coups.

Par Sophie Accarias

La partie n’est pas encore commencée que déjà les gradins du terrain C sont remplis. Plus aucune place de libre dès 15h. C’est normal : c’est le seul sur lequel il y a un peu d’ombre. Les deux arbitres arrivent. Les joueurs sont tous déjà là. Et c’est peu dire que l’ambiance est bon enfant.

Un face à face de pères et de fils


Dans les 2 équipes tout le monde se connait et pas qu’un peu. Dans la triplette Puccinelli, il y a Vigo Dubois et Tyson Molinas. Face à eux le père de Tyson et les deux fils de Dubois. C’est comme un dimanche après-midi à la maison ! Vigo démarre il est à un mètre, mais son fils ne lui fait pas de cadeau pour autant. La mène continue ainsi sur la même thématique. Ce que fait le père Dubois, les fils le défont mais ce que tente le père Molinas, est systématiquement mis à mal par Tyson. La mène se termine par un 3-0 pour la team Puccinelli.


2è mène

Vigo place le bouchon puis s’apprête à pointer. L’arbitre l’interrompt.

Marquez le rond s’il vous plait.

Première boule impeccable vite enlevée par Kenzo, s’en suit un biberon de Vigo et une autre frappe réussie du fils. Tyson rate sa frappe, Puccinelli la met juste devant. Puis Tyson avec sa dernière boule réussit à mettre deux points. La triplette Puccinelli s’envole. Enfin on y croit.


La triplette Molinas se rebiffe

Pour la troisième mène, la triplette Molinas tente le tout pour le tout et marque 2 points. Le score est de 5 à 2. Mais il en faut plus pour inquiéter Jean-Michel Puccinelli. Sourire aux lèvres, il trouve le temps d’aller saluer un collègue ou deux dans l’assistance. La quatrième mène est remportée par les Puccinelli grâce aux beaux carreaux de Tyson. 8 à 2 c’est sur ce score que débute la 5è mène.  Une mène dans laquelle Tyson se montre à nouveau impérial et permet à son équipe de prendre encore 3 points La 5è mène se termine sur un très beau 11 à 2 prometteur.

Un vrai saucisson

Le public se dit que le match est terminé. Mais Vigo sans doute attristé de voir ses petits partir avec un score si faible rate sa première boule. Dawson fait voler le bouchon mais la partie continue. Molinas père fait alors un vrai saucisson. C’est Kenzo qui sauve la mène et marque un point. La partie est relancée avec un 11 à 3.


La 7è dernière mène ?

Dans le public on s’impatiente.

Bon alors, ils les sortent ? Ca doit finir ? Puccinelli est bien meilleur.


Mais les frères Molinas Kenzo et Dawson dans un dernier effort marquent encore un point. 11 à 3.

Le vent se lève

A la 8è mène le vent se lève ? Une dame murmure:  

C’est un signe.

Une autre dit :

ça sent le roussi pour la triplette Molinas.

Mais Kenzo, avant l’asphyxie finale, s’empresse de noyer le bouchon. La mène est annulée. On repart pour une seconde 8è mène qui est perdue par la triplette Molinas malgrè un très beau biberon de Ben Molinas. La triplette Puccinelli s’envole en demi. Le vent se calme et les gradins se vident.
 

Sur le même sujet

Les "jeunes ambassadeurs" du cinéma indépendant à Cannes

Les + Lus