• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial à pétanque : les Marseillais de l'équipe Courtois joueront la finale à domicile

La joie de la triplette Courtois qui se qualifie pour la finale du mondial à pétanque / © France 3
La joie de la triplette Courtois qui se qualifie pour la finale du mondial à pétanque / © France 3

La triplette Courtois a eu fort à faire mais a finalement vaincu les Malgaches emmenés par Rasamimanana. Longtemps indécise, cette demi-finale a finalement tourné en faveur des locaux, plus unis et performants que leurs adversaires. Le score : 13 à 8. 

Par Karim Attab

La deuxième demi-finale ce Mondial à pétanque a opposé cet après-midi l'équipe marseillaise du capitaine Aimé Courtois, équipé du milieu Emmanuel Viola et du tireur Laurent N'Guyen Van, à la curiosité de ce concours, la fameuse équipe malgache Rasamimanana - Rakotonirina - Andriamahandry. Les joueurs originaires de Madagascar ont réussi l'exploit d'éliminer les tenants du titre Rocher - Robineau - Lacroix au terme d'une partie d'anthologie, de près de trois heures.


Comme souvent, le début de partie est très accroché

Un peu comme pour la demi-finale du matin, la partie est très équilibrée lors des cinq premières mènes avec une alternance de points marqués de chaque côté, avec un score de 3 à 2 en faveur de l'équipe Rasamimanana. Les Malgaches sont plus offensifs, et surtout frappent un peu plus de boules que leurs adversaires, et ça paye. Les tombeurs de l'équipe Rocher ne sont pas impressionnés par l'enjeu, le terrain du Mucem, ni par les supporters de la formation Courtois, on le rappelle, qui joue à domicile.
demi-finale hommes : A. Courtois Face à L. Rasamimanana


Les Malgaches imperturbables

A ce moment de la partie, les Malgaches réussissent deux très belles mènes, enchaînant quatre points (2 + 2). Les tireurs sont en feu, même si en face Laurent N'Guyen Van réalise quelques carreaux qui malheureusement ne permettent pas à son équipe de rester au contact de leurs adversaires. Le public pousse la triplette Courtois mais le score est de 7 à 2 en faveur des joueurs de Madagascar.


L'équipe Courtois réagit enfin

Le fait d'être bousculés par ces Malgaches réveillent un peu les Marseillais. Sous l'impulsion d'un très bon Aimé Courtois à l'appoint, la triplette locale se reprend et profite de la forme de l'instant de Manu Viola et de Laurent N'Guyen Van qui gratifie le public de quelques carreaux dont il a le secret. Après avoir marqués deux points en deux mènes, Courtois et ses équipiers réussissent un gros coup dans la 9è mène, avec quatre points inscrits grâce à un bel effort de Viola alors que le bouchon était situé à plus de douze mètres.  La partie est totalement relancée. le score est désormais de 8 à 7 en faveur de l'équipe Courtois.


Personne ne veut quitter le Mucem

Après avoir égalisé à huit partout lors de la 10è mène, l'équipe Malgache flanche un peu à la suivante au niveau du tir. Et contre des pointeurs comme Aimé Courtois ça ne pardonne pas. Les Marseillais reprennent l'avantage pour se rapprocher de la gagne avec désormais 10 à 8 au tableau d'affichage de ce carré d'honneur du Mucem.
Et puis alors qu'il a la possibilité de gagner la partie, le tireur Laurent N'Guyen Van pointe trop court sa première boule. Son tir sera efficace sur la dernière boule, mais les Marseillais ne marquent que deux points, pour toutefois menés 12 à 8.
Réaction d'Emmanuel Viola après sa victoire en demi-finale


Courtois - Viola - N'Guyen Van en finale 

Les Marseillais ont pris définitivement l'ascendant psychologique sur leurs adversaires. Rasamimanana ne rentre plus une boule à l'appoint et alors que le bouchon a bougé pour être positionné à douze mètres du rond, les tireurs Malgaches ratent leur cible. Un dernière frappe de Laurent N'Guyen Van et le tour est joué ! Les Marseillais sont en finale, cela rappelle quelques bons souvenirs aux amateurs de football. L'affiche sera magnifique, deux équipes de la région pour se disputer la victoire finale dans le 57 Mondial à pétanque. Pour un Marseillais c'est tout simplement le graal.
 

Sur le même sujet

Aix-en-Provence : l'association "une image pour tous"

Les + Lus