Mort d'un enfant autiste à Marseille, la mère passe aux aveux et reconnaît l'avoir tué

Trois jours après la découverte du corps d'un enfant autiste de onze ans au bord de l'Huveaune à Marseille, sa mère a reconnu les faits au cours de sa garde à vue. Le corps de l'enfant portait notamment des traces de blessures par arme blanche.

L'enfant était âgé de onze ans et était autiste. Sa mère avait signalé sa disparition vendredi 28 octobre, avant que son corps ne soit retrouvé lendemain, sur les berges de l'Huveaune non loin du collège Louise Michel (10e), par son oncle et son père. 

Elle a été placée en garde à vue samedi 29 en début de soirée, suites aux premiers éléments de l'enquête et aux investigations de la police technique et scientifique à son domicile. Agée de 39 ans, inconnue des services de police, la mère a rapidement reconnu les faits.

Elle explique l'avoir d'abord frappé dans l'appartement, avant de l'emmener dans le "ravin" et de le tuer sur place, à l'aide d'un couteau pris dans la cuisine. En effet, le corps portait des blessures à l'arme blanche et des traces de sang étaient présentes aux abords du lieu de la découverte du corps. Elle confie, lors de sa garde à vue, avoir laissé le corps sur place et être revenue par la suite, se débarrasser d'affaires. 

Les aveux de la mère sont confirmés par les éléments recueillis au cours de l'enquête par la police judiciaire, que ce soit à son domicile que sur les berges de l'Huveaune. Les vidéos de surveillance corroborent également les dires de la mère, plus particulièrement sur le fait que l'enfant est décédé vendredi après-midi, avant qu'elle ne signale sa disparition. 

Ce sont des crises faites par son fils, dûes à son trouble du comportement, qui ont poussé cette mère à agir. Dépassée, "elle n'arrivait plus à gérer la situation" et confie que ce jour-là, elle pensait "que cela ne finirait jamais". 

Elle sera déférée ce lundi en vue d'une ouverture d'information judiciaire du chef de meurtre sur mineur de 15 ans. 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité