Municipales à Marseille : Bruno Gilles dénonce des tags d'intimidation et porte plainte

Bruno Gilles (LR), candidat à la mairie de Marseille, dénonce des tags d'intimidation, sur la façade du centre municipal d'animation Beausoleil. / © Tweet Bruno Gilles
Bruno Gilles (LR), candidat à la mairie de Marseille, dénonce des tags d'intimidation, sur la façade du centre municipal d'animation Beausoleil. / © Tweet Bruno Gilles

Sur la façade du centre municipal d'animation des 4e et 5e arrondissements de Marseille, des tags, au nom des Corses, appellent à remplacer Bruno Gilles, candidat (LR) à la mairie, par Martine Vassal, l'autre candidate LR. Il dépose plainte auprès du procureur de la République.

Par Ludovic Moreau

Sur Twitter, Bruno Gilles, candidat LR à la mairie de Marseille, dénonce une nouvelle fois être "l'objet de tags d'intimidation". Après des actes de vandalisme à son domicile, il y a 15 jours, des tags ont été découverts sur la façade du centre municipal d'animation Beausoleil, dans le 4e arrondissement.
Sur la façade, les inscriptions appellent, au nom des Corses, à remplacer Bruno Gilles par Martine Vassal, l'autre candidate LR à la mairie de Marseille.

Le sénateur et maire honoraire de ce secteur annonce saisir la justice et déposer plainte auprès du procureur de la République. "A 5 mois des élections municipales, je demande à tout le monde, calme et respect", indique Bruno Gilles et ajoute : "Quant à tous mes amis Corses et ma famille corse, je sais à quel point ils n'ont rien à voir avec ces actes lamentables".

Les réactions de Marine Pustorino et de Martine Vassal

Toujours sur Twitter, Marine Pustorino (LR), maire des 4e et 5e arrondissements, a indiqué qu'elle déposerait également plainte, ce lundi matin.
Enfin, Martine Vassal, citée par les tags du centre municipal d'animation (CMA), déclare qu'en qualité de secrétaire départementale Les Républicains des Bouches-du-Rhône, elle "condamne avec la plus grande fermeté les tags et dégradations découverts sur les murs" de la permanence départementale et le CMA Beausoleil.

Sur le même sujet

Interview premier français

Les + Lus