Naestro : du trafic de drogue à l'opéra, le destin d'un ténor pas comme les autres

Publié le Mis à jour le

De la boxe à l'opéra en passant par la case prison, le chanteur de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) Naestro, connu pour sa reprise de "Bella Ciao" a un parcours plus qu'atypique. Retour sur l'étonnant parcours de cet artiste.

Derrière la voix de ténor de Nabil Rachdi, plus connu sous le nom de Naestro, se cache une trajectoire peu commune. 

Ce trentenaire, originaire de Port-de-Bouc dans les Bouches-du-Rhône, a connu plusieurs vies avant de devenir un artiste d'Urban Opéra.

Bien avant la musique, Nabil Rachdi a su se faire un nom dans les sports de combat. Après s'être essayé à différentes pratiques, il enfile les gants à l'âge de 16 ans et s'inscrit au MMA. À 18 ans, il intègre l'équipe de France, devenant le plus jeune titulaire de la discipline. 

Mais la carrière de ce champion va tourner court. Naestro va connaître des soucis avec la justice. L'ancien sportif est impliqué dans une affaire de stupéfiants. Il sera arrêté et envoyé en prison. 

Une rencontre avec l'opéra en prison

C'est lors de son incarcération que Nabil Rachdi va prendre conscience de son talent vocal. Le futur artiste va partager sa cellule avec un Italien prénommé Bruno avec lequel il va se lier d'amitié. Une rencontre qui va bouleverser son destin.

"Lors d'une promenade, j'appelle mon co-détenu pour lui parler d'une anecdote que je racontais à d'autres prisonniers. Mais il ne m'entendait car il était en train de discuter avec d'autres personnes. Et je chante les trois mots d'opéra que tout le monde connaît "O Sole mio" pour l'interpeller. Et c'est là que je découvre ma voix de ténor" narre-t-il.

Ce moment précis va être un tournant dans la vie de Nabil. Car, le chef de la prison, un passionné d'opéra, va entendre la voix de Naestro résonner et va lui offrir deux disques de Pavarotti.

"J'ai encore ces CDs, se remémore le chanteur, et la chance que j'ai eu c'est que j'avais la traduction des morceaux grâce à mon compagnon de cellule. L'opéra est devenue une passion. Je ne peux plus passer une journée sans musique"

Le début d'une carrière

Révélé au grand public en 2015 lors de l'émission "La France a un incroyable talent", puis au "Marrakech du Rire" en 2017, Naestro va se faire définitivement connaître grâce à sa reprise "Bella Ciao" sortie en 2018. Ce titre en collaboration avec plusieurs artistes comme Maître Gims, Dadju, Vitaa et Slimane va connaître un important succès.

Depuis Nabil Rachdi enchaîne les projets. En 2020, il a posé sa voix avec un autre marseillais Soprano, avec le titre "Leçon numéro 1". Une collaboration particulière et pleine de sens pour celui qui a crée le style d'urban opéra. "Soprano, c'est ma plus belle rencontre dans la musique. C'est le plus bel artiste humainement parlant. Puis il a vraiment une voix puissante."

Si pendant un moment Nabil Rachdi n'a pas voulu rendre publique son passé d'ancien condamné, depuis quelques temps, il a décidé d'en parler. Cela se retrouve notamment dans sa dernière composition, la dernière reprise d'"E LUCEVAN LE STELLE", faisant le portrait de sa vie.

Sur ce titre, interprété à l'origine par Puccini, Naestro mêle rap et opéra. Un mix des styles qui s'imposait à lui sur ce son.

"Cette chanson est mon air d'opéra préféré. Mais j'aimais seulement chanter les notes les plus hautes. Celles qui étaient basses m'ennuyaient un peu. Alors j'ai eu l'idée d'inviter un rappeur pour interpréter cette partie. Mais mon manager m'a demandé si je savais rapper et m'a proposé de poser sur ces passages. Et c'est comme ça qu'on a créé l'urban opera" explique-t-il.

Ce tube au style nouveau semble avoir conquis le public. Depuis sa sortie le 19 octobre dernier, le hit cumule plus de 2 millions de vues sur YouTube.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité