• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Non, la sécurité incendie de l'hôpital de la Timone n'est pas défaillante

L'immeuble de grande hauteur de l'hôpital de La Timone à Marseille. / © Jean Poustis / FTV
L'immeuble de grande hauteur de l'hôpital de La Timone à Marseille. / © Jean Poustis / FTV

Un rapport de la sous-commission départementale de sécurité de 2017 pointait de nombreuses carences en matière de sécurité incendie à l'hôpital de la Timone, à Marseille. Pourtant lors de notre visite fin juillet, nous avons constaté que le dispositif anti-incendie est bien opérationnel.

Par Jean Poustis

L'incendie médiatique est parti le 28 juillet, à la suite d'un rapport de la sous-commission départementale de sécurité du 4 août 2017, dont le JDD a reproduit des extraits.

"Portes coupe-feu manquantes, issues de secours cadenassées, matériaux inflammables", selon ce rapport, l'immeuble de grande hauteur (IGH) de l'hôpital de La Timone, haut de 17 étages, présente de graves carences en matières de sécurité.

Mais malgré la "vétusté du bâtiment" datant des années 70, reconnu par l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, la direction de l'APHM conteste l'idée que la sécurité des patients et des personnels puissent être défaillante.

"Il est inutile d’inquiéter le public", indique Pierre Pinzelli, secrétaire général de l’APHM. "Même si les matériaux d’époque sont plus inflammables. Le dispositif de lutte anti-incendie est aux normes". Et d'y aller d'une visite des locaux et de démonstrations auxquelles nous avons pu assister. 

Des portes coupe-feu à fermeture automatique en cas d’incendie sont disposées dans tous les couloirs. Il y en a plusieurs par étages. Celles-ci fonctionnent parfaitement comme nous avons pu le constater.

Un système de sécurité informatisé

Le système de sécurité anti-incendie est entièrement informatisé. Là encore, démonstration à l'appui, nous avons pu constater que les alarmes se déclenchent à la détection du moindre dysfonctionnement.

L'immeuble de grande hauteur (IGH) de La Timone comprend 6.500 détecteurs de fumées, 2.000 extincteurs ou encore des colonnes sèches d'évacuation des fumées.

48 personnes, formées et spécialisées, sont dédiées à la sécurité de l’immeuble de grande hauteur. Chaque jour, huit personnes sont prêtes à intervenir à tout moment 24 heures sur 24, nous a précisé l'APHM.
Marseille : sécurité incendie hôpital de La Timone
Reportage de Robert Papin et Jean Poustis.

La non-conformité des matériaux de l’immeuble

S'il semble bien que les dysfonctionnements pointés par le rapport de la sous-commission départementale de sécurité soient datés, difficile en revanche de nier la non-conformité des matériaux de construction de l’immeuble de grande hauteur de La Timone, un bâtiment âgé de presque de 50 ans. 

Les personnels de l'hôpital exigent des travaux en urgence et pointe la responsabilité de l’état en matière de financement.

"Nous sommes en retard de conformité. Après c’est difficile de faire des travaux d’aménagements sur un site ouvert 24 heures sur 24 avec des services et des patients présents en permanence. Nous en appelons aujourd’hui à l’Etat", explique Olivier Paviot, délégué Force Ouvrière à l’hôpital La Timone.

315 millions de travaux sur 8 ans

Afin de réaliser des travaux de modernisation dans l’IGH, l’hôpital attend désormais l’aval de l’Etat. 315 millions d’euros vont être investis dont 150 millions par l’Etat. "Les travaux devraient durer 8 ans", explique Pierre Pinzelli.

Et depuis 2013, le nouveau bâtiment aux normes, La Timone 2, héberge un service de réanimation et les blocs opératoires.

A lire aussi

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus