OM-Francfort : l'UEFA ouvre une procédure disciplinaire, le club marseillais réagit

Publié le
Écrit par Louise Beliaeff .

L'UEFA a ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre de l'Olympique de Marseille et de l'Eintracht Francfort suite aux débordements survenus lors du match au Vélodrome mardi soir. Dans un communiqué, l'OM déplore les incidents.

Le prochain match de l'OM en Ligue des champions va-t-il se jouer à huis clos ? C'est le risque, suite aux divers incidents survenus lors de la rencontre OM-Francfort mardi 13 septembre au stade Vélodrome. 

Un supporter allemand a été blessé au cours du match après des échanges de fumigènes dans les tribunes. 17 personnes ont été interpellées en marge de la rencontre classée à haut risque.

L'UEFA a ouvert ce mercredi une procédure disciplinaire contre l'OM et l'Eintracht Francfort, détaillée sur son site. Cinq charges ont été retenues contre l'OM : jets d'objets, allumage de feux d'artifice, utilisation de pointeurs lasers, troubles en tribunes et blocage des passages publics dans le stade. 

Quatre contre le club allemand : lancer d'objets, allumage de feux d'artifice, dommages et comportement raciste. Sur ce dernier point, un signalement avait été effectué par la préfète de police.

L'OM réagit dans un communiqué

Dans un communiqué publié ce mercredi, le club olympien "regrette profondément ces actes et "condamne fermement le comportement des individus qui en sont auteurs".

"Alors qu’aucun débordement majeur n’est survenu en marge du match, le club ne peut tolérer qu’une ambiance si exceptionnelle ne soit gâchée par les actes irresponsables de quelques individus."

L'Olympique de Marseille souligne son engagement à "travailler avec les autorités publiques pour identifier ces individus, punir ces comportements", ainsi qu'à "s’assurer que de tels incidents soient définitivement bannis de notre stade."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité