• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

OM - Rudi Garcia : “C'est le bon chemin qu'on suit depuis deux matchs”

Rudi Garcia, entraîneur de l'Olympique de Marseille en conférence de presse vendredi 18 janvier / © Yann Terrou
Rudi Garcia, entraîneur de l'Olympique de Marseille en conférence de presse vendredi 18 janvier / © Yann Terrou

Marseille se déplace à Caen, dimanche à 17 heures, dans le cadre de la 21ème journée de championnat de Ligue 1. Marseille a un rythme de relégable sur les cinq derniers matchs de championnats avec seulement trois petits points au compteur. Malgré cela, Rudi Garcia tente de positiver.

Par Yann Terrou

Il y a urgence. Les matchs s’enchaînent mais le constat reste le même du côté du centre d’entraînement Robert Louis Dreyfus, à Marseille alors que l’OM va effectuer ce dimanche un déplacement à Caen, dans le cadre de la 21ème journée de ligue 1.

Les marseillais voient depuis mercredi et leur déconvenue à Saint-Etienne s’éloigner encore un peu plus de podium de la Ligue 1. Huit points séparent désormais l’OM du podium. Le match en retard face à Bordeaux est le seul (et maigre !) moyen de ne pas sombrer définitivement dans le défaitisme.

L'entraîneur de l'OM reste en tout cas résolument optimiste. Rudi Garcia. Celui dont une bonne partie des supporters demandent le départ retient, à juste titre d’ailleurs, les progrès de ses joueurs dans le jeu affichés récemment et plus particulièrement au Stade Geoffroy Guichard face au Verts.

"On travaille beaucoup sur la partie psychologique, explique Garcia. Il faut qu'ils soient convaincus que le contenu à St Etienne peut nous amener à obtenir des résultats. C'est le bon chemin qu'on suit depuis deux matchs. On a eu qu'un point, c'est incroyable, il y a eu des éléments contraires. Mais si on n'a pas gagné, c'est qu'il y a des détails à gommer."
 
Rudi Garcia, entraîneur de l'OM en conférence de presse avant Caen / Marseille

Voilà pour les mots face aux maux. Mais les faits sont implacables et accablants. L’OM est largué, aspiré dans cette spirale de huit matchs sans victoire et trois points pris sur les cinq derniers matchs de Ligue 1.

L’OM joue donc peut être un peu mieux mais ce ne paye pas. Une question se pose dans ce contexte. Pourquoi ne pas raisonner par l’absurde et essayer de gagner en jouant « moche » ? « Pourquoi pas » semble répondre Rolando. Le défenseur olympien, également en conférence de presse vendredi : "Je signe de suite pour gagner même sans la manière. Mais pour gagner, il faut (bien) jouer. On a les joueurs pour faire du jeu. On a une équipe joueuse. C'est notre ADN."

Une rencontre avec les supporters dans les prochains jours?

La semaine dernière assis sur le même fauteuil, Rudi Garcia avait rappelé que les portes de la Commanderie étaient ouvertes pour une discussion avec les supporters.

"L’OM est tout à fait prêt à rencontrer ses supporters, a rappelé Garcia. Ca permettrait de se dire les choses et c’est toujours mieux. Ma seule inquiétude c’est qu’on leur rapporte des choses qui soient fausses. Le mieux c’est de se dire les choses en face à partir du moment où c’est constructif et dans le respect. On va dire que la balle est dans leur camp donc il n’y a pas de problème particulier."

Une victoire ce dimanche à Caen adoucirait l’ambiance c’est certain avant de mettre les sujets sur la table avec les groupes de supporters.
 

Rami absent. Gustavo aussi?

Adil Rami blessé à la cuisse sera abesent trois semaines et manquera donc le déplacement à Caen, la réception de Lille quelques jours plus tard ainsi que els confrontations face à Bordeaux et Reims. Incertitude en revanche poru Luiz Gustavo, touché lors du match à Saint-Etienne. Une décision sera prise samedi.

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus