#Onvousrépond : pass sanitaire dans les bars et les restaurants, voici les nouvelles règles au 9 août

A partir de ce lundi 9 août, le pass sanitaire devient obligatoire pour aller au café et au restaurant. Où, quand comment, pour qui ? Vous nous avez posé de nombreuses questions sur sa mise en application. Voici ce qui change à partir d'aujourd'hui. #OnVousRépond.

Jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel a validé la loi sur le pass sanitaire. Depuis le 21 juillet, il est obligatoire pour accéder à tous les lieux de culture et de loisir, qui ont une jauge d'au moins 50 personnes.

Dès le lundi 9 août, il faudra aussi le présenter pour accéder aux restaurants, aux bars et aux cafés. On répond à vos questions sur ce qui va changer. 

Que ce soit pour un petit café ou votre pause du midi, il vous faudra un pass sanitaire en intérieur, comme en extérieur. Les professionnels du secteur espéraient échapper à cette obligation pour leur terrasse. 

Le pass sanitaire concerne les bars, les restaurants et les cafés, mais plusieurs exceptions sont prévues. Pas besoin de pass pour accéder à la restauration collective, comme les restaurants d'entreprise ou les cantines. Exception aussi pour la vente à emporter et les restaurants routiers ou ferroviaires. 

La bonne nouvelle, c'est que le masque n'est plus obligatoire dans les établissements soumis au pass sanitaire. Mais le préfet ou l'exploitant du lieu peuvent exiger qu'il soit porté. 

L'obligation du pass sanitaire s'applique uniquement aux majeurs. Les moins de 12 ans n'ayant pas accès à la vaccination, n'ont pas besoin d'être testés pour aller au restaurant.

Pour les 12-17 ans, il y a un petit délai. Jusqu'au 30 septembre, le pass sanitaire n'est pas exigé. 

Pas de vacances sans pass sanitaire. Il est obligatoire dans les hôtels, mais aussi les campings, ayant un bar ou un restaurant.

Pour les campings, selon son syndicat, la FNHPA (Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air) le pass ne sera exigé qu'une fois, en début de séjour. 

Pour avoir un pass sanitaire, il y a trois possibilités. Avoir un parcours vaccinal complet. Ce qui signifie, avoir reçu les deux doses de vaccins et attendre sept jours. Pour les vaccins à une seule dose (Pfizer&Pfizer), il faut attendre quatre semaines après l'injection. 

Le pass sanitaire est également validé avec un test négatif, qu'il soit PCR, antigénique, ou même un auto-test réalisé sous contrôle médical. Le test doit alors avoir moins de 72 heures et non plus 48 heures, a annoncé dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran

Le résultat d'un test positif attestant du rétablissement du Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de six mois, permet aussi de valider son pass. 

Les professionnels sont obligés de contrôler votre pass, mais seules les forces de l'ordre peuvent exiger de voir votre carte d'identité.

Sur son  compte Instagram, le chef étoilé Philippe Etchebest publie une vidéo qui pose bien le problème du contrôle. Un rôle que les restaurateurs ne souhaite pas toujours endosser. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Quatrième Mur (@quatrieme.mur)

Si vous n'avez pas de pass en tant que client vous risquez 135 euros d'amende. Pour le professionnel, il encourt une fermeture temporaire et des sanctions plus graves s'il y a récidive.

Pour les salariés des bars et des restaurants, après le 30 août, le pass sanitaire est obligatoire. Même s'ils en ont un, le masque au travail reste la règle. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie covid-19 santé société #onvousrépond