• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Quelles sont les préoccupations des Marseillais pour les élections municipales?

8 marseillais sur 10 envisagent de se rendre aux urnes en mars 2020 / © SYLVAIN THOMAS / AFP
8 marseillais sur 10 envisagent de se rendre aux urnes en mars 2020 / © SYLVAIN THOMAS / AFP

A neuf mois des élections municipales à Marseille, une enquête de la Fondation Jean-Jaurès pointe les enjeux du scrutin. Huit Marseillais sur dix envisagent de se rendre aux urnes. En tête de leurs préoccupations viennent la lutte contre l'insécurité et le trafic de drogue. 

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Les élections municipales de 2020 à Marseille suscitent de fortes attentes auprès de la population. C'est en tout cas, ce qui ressort d'une enquête réalisée par la fondation Jean-Jaurès en partenariat avec Libération*.

Selon cette étude, huit marseillais sur dix envisageraient de se rendre aux urnes en mars 2020. Lors du dernier scrutin (2014), 60,18% des Marseillais se sont déplacés. 

"Les électeurs sont animés par l'espoir"

Les retraités sont même 80% à "être sûr d’aller voter" contre 47% des moins de 35 ans, rapporte l'enquête.

"Les électeurs marseillais ne sont pas dominés par un sentiment de résignation politique, mais sont au contraire animés par l’espoir", explique Joël Gombin, politologue marseillais et membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès.

46% déclarent même avoir l’intention d’être acteur de la campagne municipale, soit dans un parti ou une association. Une déclaration d'engagement qu'il faut toutefois savoir modérer, selon Joël Gombin. 

"Les chiffres sont à interpréter avec précaution tant on sait que ce type de comportements sont survalorisés dans les déclarations des sondés".

Traiter les problématiques des dernières années

L’enquête révèle également les différents enjeux et sujets de préoccupations des marseillais. Plus de la moitié des électeurs considèrent la campagne comme l’occasion de traiter les problématiques des dernières années dans la ville.

"L’enseignement le plus frappant tient sans doute aux enjeux retenus par les sondés comme étant les plus susceptibles de les amener à voter", selon Joël Gombin.

Sans grande surprise, trois enjeux ressortent des sondages : la lutte contre l’insécurité et le trafic de drogue, l’emploi et l’attractivité économique du territoire, mais également la protection de l’environnement et la propreté de la ville.

Les sujets qui inciteraient les électeurs marseillais à aller voter. / © Fondation Jean-Jaurès - Libération
Les sujets qui inciteraient les électeurs marseillais à aller voter. / © Fondation Jean-Jaurès - Libération
Les sujets qui inciteraient les électeurs marseillais à aller voter. / © Fondation Jean-Jaurès - Libération

"Ce qui ressort, c’est que les habitants de Marseille perçoivent leur ville comme en retard à peu près sur tous les sujets par rapport aux autres grandes villes de province mais également la sensibilité des jeunes générations aux problématiques environnementales", déclare Joël Gombin.

Ces thèmes étaient déjà parmi ceux qui ont animé les électeurs lors des élections européennes de mai 2019, selon un sondage Ipsos / Sopra Steria.

(*Enquête réalisée auprès de 715 habitants de la ville, représentatifs de la population)

A lire aussi

Sur le même sujet

Garagnon - Albentosa

Les + Lus