• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Report du brevet à Marseille : “Il ne fera pas moins chaud”, témoigne une prof

25/06/2019 - Le brevet des collèges qui devait se tenir cette semaine a été reporté sur décision du ministre de l'Education. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN
25/06/2019 - Le brevet des collèges qui devait se tenir cette semaine a été reporté sur décision du ministre de l'Education. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Première conséquence concrète de l'épisode caniculaire en France : le brevet des collèges qui devait se tenir cette semaine a été reporté sur décision du ministre de l'Éducation. En Provence-Alpes, ce report ne changera rien, il fera toujours aussi chaud la semaine prochaine.

Par GB, LM / FTV

Fallait-il reporter le brevet des collèges de quelques jours ? Selon le ministère de l'Éducation, cette décision s'imposait, alors que le pic de l'épisode de canicule est attendu jeudi, jour de l'organisation des épreuves. 

Pour autant, dans le sud, plus habitué aux fortes chaleurs, on aurait bien aimé profité de la même dérogation que dans les Outre-mer. Là-bas, pas de canicule, mais un bon mercure proche des 30°C.

"Ce report ne résoudra rien. On déplace le problème sans le résoudre", témoigne une enseignante d'un collège à Marseille. 

"Je ne pense pas que dans le week-end, il y ait une baisse des températures sur tout le territoire national, peut-être lundi à Paris, mais dans notre région, je ne pense pas qu'il fasse moins chaud lundi que jeudi".  

Lundi après-midi, le thermomètre est monté jusqu'à 37°C à Carpentras, 35°C à Avignon, selon l'organisme de la prévision.

Le mercure va continuer de grimper mardi sur la majeure partie de la France, avec plus de la moitié du pays en alerte orange à deux jours du pic attendu de la canicule, inédite pour un mois de juin.

Une bonne décision, pour éviter aux élèves de travailler dans de mauvaises conditions

Une fois n'est pas coutume, le syndicat enseignant SNES-FSU estime que "compte tenu des circonstances climatiques exceptionnelles, la décision du ministre de reporter les épreuves du brevet des collèges est une bonne décision, pour éviter aux élèves de travailler dans de mauvaises conditions", indique Julien Marec.

Le secrétaire départemental chargé des collèges suggère en revanche de mieux anticiper l'organisation des épreuves les prochaines années et propose, par exemple, que les épreuves se déroulent uniquement le matin, mais sur quatre jours au lieu de deux.

Pour le syndicat, le report des épreuves du brevet a également des conséquences sur le calendrier de fin d'année. Les élèves devaient s'inscrire dans les établissements la semaine prochaine, ces démarches devront être décalées. 

Pour les enseignants, les réunions de constitution de classe ou les réunions pédagogiques prévues la semaine prochaine devront également être décalées, sans compter qu'"il faut décaler la correction et la tenue des jurys et donc des résultats".

Vérifiez la fonctionnalité ou l'installation de stores et/ou de volets

Par ailleurs, le ministre de l'Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, a envoyé aux chefs d'établissement une liste de recommandations à suivre pour répondre au mieux aux conséquences de cette vague de chaleur : "Vérifiez la fonctionnalité ou l'installation de stores et/ou de volets", "étudier les possibilités de limiter les entrées de chaleur dans les salles", "disposer d'un thermomètre par salle", "distribuer régulièrement de l'eau à température ambiante" etc.

Pour le SNES-FSU, Julien Marec indique que "dresser une liste de recommandations, c'est facile, mais dans mon établissement, par exemple, il n'y a pas de volets, ni de stores". Il ajoute qu'il faudrait investir pour adapter les bâtiments aux changements climatiques, qui vont sans aucun doute se renouveler dans les années futures.

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus