Sobriété énergétique : la ville de Marseille signe la charte EcoWatt, "Nous devons être exemplaires"

Publié le
Écrit par Mélanie Philips .

La ville de Marseille a signé ce mardi la charte d'engagement EcoWatt. L'objectif est d'éviter les coupures de courant cet hiver, mais également de limiter la consommation électrique, en informant et sensibilisant les habitants de la cité phocéenne.

"Nous sommes en pleine crise énergétique donc il faut que chacun s’engage à faire quelque chose pour lutter contre cette crise de l’énergie, car on risque de manquer", explique Michèle Rubirola, Première adjointe au Maire de Marseille, qui a signé ce mardi 22 novembre, la charte d'engagement EcoWatt. A ses côtés, Gilles Odone, délégué Réseau de transport d'électricité (RTE) Méditerranée. Ainsi, la ville rejoint une communauté d'acteurs engagés. "Nous signons cette charte pour montrer que nous faisons tout pour éviter les pics de consommation et les coupures durant l'hiver"

"Nous devons être exemplaires"

"Nous allons demander aux Marseillais et Marseillaises de faire attention, nous devons donc être exemplaires", poursuit-elle. Pour cela, et en tant que collectivité consommatrice d'énergie, la Ville de Marseille a "adopter un plan d'efficacité et de sobriété énergétique."

Parmi les actions déjà mises en place par la ville : la baisse de la température à 19°C en hiver et à 26°C en été, des bâtiments municipaux hors crèches et écoles. "Ce qui permet 7% d’économie d’énergie", précise Michèle Rubirola. S'ajoute à cela la baisse de la température de l'eau et de l’air des piscines de 26°C au lieu de 27.  

Concernant l'éclairage, une extinction des mise en lumières des 140 bâtiments municipaux à 22h30 est mis en place depuis le mois de septembre dernier. La Ville souhaite également accélérer le déploiement des LEDS ( diodes électroluminescentes), sur son parc d'éclairage public, qui est équipé à 25% actuellement. Le but étant d'atteindre 60% en 2026 et 100% en 2030. 

Sensibiliser et informer

"Si on est en risque de coupure, nous recevrons une alerte et nous avons trois jours pour réagir et éviter ce risque", explique la Première adjointe au Maire de Marseille. Le rôle de la Ville sera alors d'informer et de sensibiliser les citoyens "sur les écogestes à adopter, plus particulièrement entre 18h et 23h, où la consommation énergétique augmente". 

"Nous allons voir pour mettre en place une action symbolique. Par exemple, éteindre Notre-Dame de la Garde de 18h à 23h lorsque nous serons en alerte. Lorsqu'elle sera éteinte, cela sera mauvais signe", explique Michèle Rubirola. 

Le dispositif Ecowatt

Le dispositif EcoWatt a été mis en place par le Réseau de transport électrique (RTE) et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Il permet aux usagers d'avoir une consommation responsable de l'électricité dans un contexte annoncé tendu cet hiver. 

Le dispositif citoyen est disponible depuis plusieurs années dans certaines régions de l'Hexagone, comme la Bretagne qui s'en sert depuis 14 ans. 

Le fonctionnement est simple. Il s'agit d'une sorte de "météo de l'électricité" qui informe les usagers, en temps réel, le niveau de consommation d'électricité des Français.

Chaque journée est classée selon un code couleur:

  • Vert : le niveau de consommation est raisonnable
  • Orange : il est élevé
  • Rouge : la consommation est anormalement élevée avec un risque de coupure d'électricité

L'objectif est d'inciter les particuliers, mais aussi les entreprises et collectivités, à limiter leur consommation, et plus particulièrement lorsque que le réseau est sous tension. Selon le gestionnaire du réseau électrique français, il s'agit là de la seule solution pour éviter les délestages, autrement dit les coupures. 

Pour éviter d'avoir une consommation trop élevée, des écogestes sont a adopter. Comme la baisse du chauffage, la fermeture des volets à la tombée de la nuit, la réduction des éclairages publics et privés, le report de l'utilisation des appareils électriques les plus consommateurs, par exemple. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité