Témoignage. Les pompiers des Bouches-du-Rhône formés aux accouchements en urgence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Carla Lubrano .

Parmi les interventions moins courantes mais néanmoins marquantes, il y a les accouchements en urgence pour les pompiers. En caserne, à domicile ou sur le trajet, c'est toujours particulier. En 2021, les pompiers des Bouches-du-Rhône en ont réalisé 31, sur 145.000 interventions, c'est le cas de l'adjudant Christophe Degé.

"C’est très particulier comme intervention, le genre qui nous marque à vie" nous a confié l’adjudant Christophe Degé, en service à la caserne de Trets dans les Bouches-du-Rhône.

Pompier depuis plus de 20 ans, il a eu l’occasion de réaliser quatre accouchements au cours de sa carrière dont deux pour ses propres enfants.

Le service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône a réalisé en 2021, 145.000 interventions dont 31 pour des accouchements réalisés en urgence. 

A domicile, à la caserne, sur le trajet… ce sont toujours des opérations réalisées sur le vif.

"Au départ, ce sont rarement des appels pour des accouchements que nous recevons, la première fois par exemple c’était pour un malaise" explique-t-il.

Après être arrivés sur les lieux, les pompiers ont la surprise de se rendre compte que la dame est enceinte et que la tête du bébé est déjà dehors.

En urgence, c’est sur un parking qu’elle a mis au monde son enfant. "A ce moment-là, on est tous très concentrés, on stress forcément" se rappelle l'adjudant.

Dans ce cas précis, le père du nouveau-né était présent. "Le papa est toujours un peu plus inquiet, il faut aussi le rassurer pendant que l’on aide la maman a donné la vie" raconte-il.

Après avoir prodigué les premiers soins au bébé dans l’ambulance en direction de la maternité, il confie que ses collègues et lui étaient soulagés que tout se soit bien passé.

Premiers soins, peau à peau, coupe du cordon ombilical… Si l'intervention s'est bien terminée, c’est en grande partie parce qu'ils sont formés.

Les formations du Sdis 13

Tous les sapeurs-pompiers, qu’ils soient volontaires ou professionnels, doivent suivre une formation initiale à l’accouchement, cela fait partie de la formation de base enseignée sur tout le territoire en France.

Ils y apprennent à utiliser le matériel mis à leur disposition sur le terrain. Ce cours est dispensé par un médecin chef et des sages-femmes.

"On veut être armés au mieux pour ce genre d’interventions" nous dit-il.

En complément de cette formation obligatoire dans les Bouches-du-Rhône, ils pourront, dès cette année, apprendre des techniques particulières grâce à un bassin d’accouchement.

Les inscriptions à ces formations sont déjà prises d’assaut par les sapeurs-pompiers alors que c'est sur la base du volontariat. 

L'accouchement de ses propres enfants 

Après avoir vécu une expérience pareille, Christophe a eu envie de faire de même pour la naissance de ses propres enfants.

Lorsque l'occasion s'est présentée, il a demandé à la sage-femme s’il pouvait l’assister pour l’accouchement de sa compagne à la maternité.

Sa fille ainée, Cali, âgée aujourd’hui de 5ans et demi est née après 16h de travail.

Son fils Timoté, âgé de 23 mois, est arrivé plus rapidement.

Dans les deux cas, le papa a pu vivre une expérience unique et participer activement aux accouchements aux côtés de celle qu'il aime.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité