Trafic de drogue à Marseille : deux hommes jugés pour l'assassinat de Rudy, 15 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Sauthier
Le procès de deux hommes accusés d'avoir tué Rudy, 15 ans, sur fond de guerre des drogues s'ouvre lundi 6 décembre à la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence.
Le procès de deux hommes accusés d'avoir tué Rudy, 15 ans, sur fond de guerre des drogues s'ouvre lundi 6 décembre à la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence. © DOMINIQUE LERICHE / MAXPPP

A partir de ce lundi 6 décembre, la cour d'assises des Bouches-du-Rhône juge deux hommes accusés d'avoir tué à l'arme de chasse Rudy, un adolescent de 15 ans, au massif de l'Etoile à Marseille. Ce meurtre serait intervenu sur fond de guerre sanglante pour le contrôle des points de vente de drogue dans la ville.

Rudy, 15 ans, a été tué poignets liés, par deux tirs d'arme de chasse, l'un dans le thorax, un autre dans le crâne. C'était le 18 novembre 2016 à Marseille. Deux ans plus tôt, il avait abandonné ses études de carrosserie dans un lycée professionnel pour devenir guetteur, puis "charbonneur" (revendeur de stupéfiants), au bâtiment C de la cité Jean Jaurès.  

Ce lundi 6 décembre, s'ouvre le procès aux assises de Khadim T., surnommé "Jimmy", et de Samir Z., alias "ZZ". Agés de 23 et 21 ans au moment des faits, ils sont accusés d'avoir tué Rudy. C'est à leurs côtés que l'adolescent a été aperçu pour la dernière fois, à l'heure de la fermeture du point de vente de stupéfiants, quelques heures avant la découverte de son corps par un randonneur, au massif de l'Etoile à Marseille.

Les accusés vus avec la victime

L'accusation repose essentiellement sur le témoignage de N., copain de Rudy, 17 ans à l'époque des faits, "chouf" (guetteur) à la cité. A plusieurs reprises, ce témoin a déclaré: "Jimmy a dit direct à ZZ 'c'est lui', ZZ a pris Rudy par l'épaule et ils sont partis tous les trois direct".  

Sur Facebook, N. partage immédiatement son inquiétude avec un ami. La rumeur court dans le quartier : Rudy pourrait avoir trempé dans un règlement de comptes, commis quelques temps plus tôt, le 21 octobre, sur le parking d'une enseigne de restauration rapide. L'enquête ne l'a pas confirmé.

Une année sanglante  

L'année 2016 a été l'une des plus meurtrières en terme de règlements de compte à Marseille : 29 morts ont été recensés sur fond de guerre de territoire. Les enquêteurs estiment que les accusés auraient repris le plan de la cité Jean-Jaurès, profitant de l'incarcération du "patron du réseau".  

Khadim T. et Samir Z. contestent pour leur part être les auteurs de l'assassinat de Rudy, leurs avocats plaideront leur acquittement, soulignant "l'absence de tout élément matériel de preuve".  

Plusieurs mineurs impliqués dans les guerres de la drogue

A Marseille, plusieurs mineurs ont été victimes des guerres de la drogue. En 2010, un garçon de 16 ans avait été abattu dans une cité où il était employé comme guetteur. En octobre 2015, deux des trois victimes d'une fusillade dans un hall d'immeuble de la cité des Lauriers étaient âgées de 15 ans et en août c'est un adolescent de 14 ans qui a été abattu près du point de deal de la cité des Marronniers.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.