• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : transidentité, encore trop de discrimination dans les entreprises

L'Autre Cercle PACA et l'ANDRH PACA cosignent cet ouvrage, une demande "de longue date" des entreprises de Marseille
L'Autre Cercle PACA et l'ANDRH PACA cosignent cet ouvrage, une demande "de longue date" des entreprises de Marseille

Souvent méconnue et sujette à discrimination, la transidentité en entreprise a fait l’objet d’un guide, créé à Marseille, pour favoriser l'inclusion des personnels transgenres.

Par Vianney Loriquet

Souvent méconnue et sujette à discrimination, la transidentité en entreprise a fait l’objet d’un guide, créé à Marseille.

L’antenne marseillaise de l’Autre Cercle, association professionnelle LGBT de portée nationale, a publié un livret de 36 pages à l’attention des entreprises, intitulé "Transidentité : quelles bonnes pratiques pour les DRH et les managers ?".

Objectif : donner des armes aux entreprises pour favoriser l’inclusion de ces salariés dans les équipes, et permettre aux personnes transgenres d'assumer (enfin) leur identité en milieu professionnel.

Assumer sa transidentité en entreprise : un choix pas évident

Pour Maximilien Degonville, membre de l’Autre Cercle PACA, même si la transphobie "va rarement jusqu’à la violence physique en entreprise", comme on a pu le constater lors de l’agression de Paris, les personnes transgenres font face à "une discrimination plus sournoise". "Celle-ci peut aller de la discrimination à l’embauche ou à la promotion, détaille-t-il, voir jusqu’à la violence verbale".

"D’après une étude de l’agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne, parue en 2014, un tiers des personnes transgenres se sentent discriminées sur leur lieu de travail", insiste Maximilien Degonville.

Plus récemment, SOS Homophobie relevait dans son rapport annuel une augmentation des témoignages suite à une agression transphobe de 53% en 2017.

"La discrimination peut aussi, dans de nombreux cas, relever de la méconnaissance de ce sujet, relève Maximilien Degonville, ou encore du manque de moyens techniques dans l’entreprise".

D’après le membre de l’Autre Cercle, beaucoup d’entreprises ne disposeraient pas en effet de systèmes permettant de changer le genre du salarié dans les bases de données, par exemple.

Un grand nombre de personnes quittent donc leur entreprise pour assurer leur période de transition. Le milieu professionnel n’est pas encore adapté à cette situation.

À l’heure où la barrière entre vie personnelle et vie professionnelle devient de plus en plus mince, l’Autre Cercle Paca a souhaité impulser un changement de société, par le biais de l’entreprise. "Une personne sensibilisée va véhiculer à l’extérieur ce qu’elle aura appris dans son milieu professionnel".


Un guide pour briser le tabou et éduquer les managers

"Dans nos formations, on nous fait raisonner sur la non-discrimination de manière générique, mais pas précisément sur le sujet de la transidentité. On serait venu me voir pour me parler de faits de discrimination sur une personne transgenre, je n’aurais pas eu les connaissances pour répondre de manière appropriée", explique Vincent Mégret, ancien président de l’ANDRH PACA (communauté regroupant des acteurs des ressources humaines en France, ndlr), et responsable des relations sociales chez Orange.Celui qui a participé à la rédaction de ce guide au nom de l’ANDRH l’affirme, ce sujet "n’existait pas auparavant". "Il y a eu des guides, mais édités par des associations militantes et qui n’avaient pas de vocation opérationnelle dans une entreprise."

Vincent Mégret insiste sur l’aspect pratique que revêt ce guide. Il en détache trois grands axes, à destination des professionnels des ressources humaines :
  • Comprendre la transidentité, à travers un glossaire de terminologie.
  • Que dit la loi en matière de discrimination, mais aussi d’inclusion des personnes transgenres dans une équipe de travail
  • Comment accompagner au mieux une personne dans cette situation qui viendrait voir son DRH.
Rédigé sur la base de "demandes de plus en plus pressantes du milieu de l’entreprise marseillais", le guide de 36 pages est disponible sur le site de l’Autre Cercle PACA, et "doit pouvoir profiter à tous, à Marseille comme ailleurs", insistent les auteurs.
 

Sur le même sujet

Bernard Asso Candidat LR aux élections européennes Vice-président du Conseil départemental

Les + Lus