Un homme tué près d'un point de vente de drogue, quartier Belle-de-Mai, à Marseille

L'homme a reçu de nombreux coups de couteau mortels, ce vendredi dans la soirée. Agé d'une trentaine d'années, il se trouvait près d'un point de deal, dans les quartiers Nord de Marseille.

Les policiers et les marins-pompiers ont été alertés par un passant. Ils ont trouvé le corps d'un homme, criblé de coups de couteau, au fond de l'impasse Delpech, dans le 3ème arrondissement de Marseille. 

La victime, âgée d'une trentaine d'années, se trouvait près d'un "petit" point de deal, ce qui peut permettre de penser à un règlement de comptes. "La victime était déjà fichée pour une affaire de drogue", indique Eddie Sid, policier SGP-FO "les deux indicateurs donnent une première piste aux enquêteurs de la police judiciaire, même si rien n'est rationnel dans ce domaine."

"Le mode opératoire est inhabituel", poursuit le policier, "les règlements de comptes s'exécutent habituellement à la kalachnikov ou au barbecue". Le barbecue consiste à brûler la victime dans une voiture. 

"Cet acte est une grande violence, la victime a reçu de très nombreux coups de couteau, ce qui démontre un acharnement de la part de l'auteur," remarque Eddie Sid. 

La série de meurtres sur fonds de trafic de drogue continue à Marseille et alentours, à un rythme très soutenu cet été. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Eddie Sid tient à préciser que "50% des règlements de comptes sont élucidés par la police judiciaire de Marseille, contre 1/3 dans le reste de la France."  Le policier regrette que cinq arrondissements des quartiers Nord soient surveillés par un seul site d'exploitation de vidéosurveillance.    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité