TEMOIGNAGE. "J'ai vu un homme en sang." Un lycéen de 17 ans attaqué au couteau devant le lycée Marseilleveyre

Ce jeudi après-midi, deux individus ont entaillé le visage d'un adolescent de 17 ans, aux abords du lycée Marseilleveyre, dans le 8e arrondissement de Marseille. La piste d'un différend entre élèves est privilégiée.

Un adolescent de 17 ans a été blessé à l'arme blanche, ce jeudi 8 juin, dans l'après-midi, aux abords du lycée Marseilleveyre, dans le 8e arrondissement de Marseille. L'information a été donnée par nos confrères de La Provence, confirmée par la préfecture de police.

Blessures au visage

D'après les marins-pompiers de la ville, le jeune homme a des blessures légères au visage. Son pronostic vital n'a pas été engagé.

Deux ambulances ont été envoyées. La victime a été auscultée par un médecin sur place, puis il a été transporté non médicalisé aux urgences.

"J'ai vu un homme en sang"

Un lycéen de Marseilleveyre est arrivé après que la fin de la bagarre. "J'ai vu un homme en sang. Mes amis ont tenté de les séparer, alors qu'ils étaient en train de se battre.

Le jeune homme a également vu les blessures de la victime. "Il avait des entailles de quelques centimètres au front et derrière la tête."

Selon l'adolescent, la dispute aurait démarré après un "regard de travers" dans le bus entre les deux jeunes hommes. Le suspect viendrait de Caillols, un quartier dans le 12e arrondissement de Marseille. Il serait venu accompagné de trois personnes.

Un différend entre élèves

Selon la préfecture de police, deux suspects ont été arrêtés par les forces de l'ordre. Une enquête a été ouverte, elle a été confiée à la division sud. La piste privilégiée est un différend entre élèves.

Le lycée Marseilleveyre a mis en place une cellule d'écoute à destination des élèves, témoins de la scène, mais également aux parents. Les élèves seront interrogés dès demain, d'après un parent d'élève.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité