• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le vice-président LR du conseil départemental 13 Thierry Santelli démissionne de ses fonctions

Thierry Santelli, vice-président LR du conseil départemental 13 démissionnaire. / © Capture d'écran
Thierry Santelli, vice-président LR du conseil départemental 13 démissionnaire. / © Capture d'écran

Vice-président du CD 13 et conseiller municipal, Thierry Santelli a démissionné de ses fonctions ce mardi. Marsactu a révélé que l’élu est propriétaire d’un logement dans un immeuble insulabre. Comme Xavier Cachard et Bernard Jacquier, deux autres élus LR de la région et de la métropole.

Par Annie Vergnenegre

L'effet papillon n'en finit pas de produire ses effets d'un bout à l'autre de Marseille. Cinq semaines après le drame de la rue d'Aubagne, Marsactu indique ce mardi que "la présidente du conseil départemental Martine Vassal annonce ce mardi avoir accepté la démission de Thierry Santelli de ses fonctions de vice-président du conseil départemental délégué aux sports"

Le site révèle par ailleurs que "l’élu LR est propriétaire d’un appartement dans un immeuble frappé d’arrêté de péril" depuis le 7 décembre, situé sur la butte Bellevue, à Saint-Mauront. Le "taudis" dont "l'immeuble menace de s'effondrer" est décrit dans le détail par nos confrères.

 Administrateur de Marseille Habitat

L'appartement de Thierry Santelli est loué par une mère et ses deux enfants de deux ans, évacuées depuis le 23 novembre. Thierry Santelli est également administrateur de Marseille habitat, la société publique chargée de lutter contre l'habitat indigne mise en cause dans l'effondrement d'un des immeubles de la rue d'Aubagne. 

Ce mardi soir, la mairie de Marseilla a annoncé dans un communiqué : "Thierry Santelli a demandé audience à Jean-Claude GAUDIN, pour lui remettre ses délégations aux Relations avec les CIQ et aux Voitures publiques. Le Maire de Marseille les a acceptées." C'est le troisième élu de la droite marseillais rattrapé par le scandale des immeubles insalubres à Marseille.
 

Xavier Cachard suspendu

Propriétaire d’un appartement de l'immeuble qui s'est effondré le 5 novembre au 65, rue d’Aubagne, et avocat du syndic de copropriété, le vice-président du conseil régional Xavier Cachard a fait l'objet d'une perquisition à son domicile le 15 novembre dernier. L'élu LR a été suspendu par le président Muselier, il a présenté sa démission mais conserve pour l'heure ses fonctions à la région. 

Tous les travaux validés par la copropriété ont été faits et payés, je n'ai commis aucune faute

avait affirmé le conseiller régional.
 

Bernard Jacquier démissionnaire

Comme Thierry Santelli, Bernard Jacquier louait lui aussi un appartement dans un immeuble insalubre de la Belle de Mai. Deux semaines après le drame de la rue d'Aubagne qui a fait huit morts, le vice-président de la Métropole Aix Marseille Provence, délégué à la commande publique et à la commission d'appel d'offres, également avocat en droit immobilier, a démissionné de ses fonctions tout en conservant son fauteuil de conseiller métropolitain.
 

"Exploitation de la misère"

"Avec un 3ème élu LR concerné, on ne peut s'empêcher de commencer à s'interroger s’il s’agit de coïncidences ou pas. L’exploitation de la misère est décidément bien ancrée à @Marseille et ne doit plus être tolérée" a commenté sur Twitter le député LaREM de Marseille Said Ahamada.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Décryptage des mesures Macron

Les + Lus