REPLAY. Que se passe-t-il quand les enfants ont le pouvoir de changer la ville ? Un documentaire se penche sur trois expérimentations pionnières

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Florence Brun .

La réalisatrice Valérie Simonet s'est rendue dans le sud de la France et en Espagne et signe un documentaire original, à hauteur d’enfant, qui questionne nos modes de vie urbains. "Citizen Kids" à voir ici.

Pour une grande majorité des habitants de la planète, le cadre de vie est urbain. L'expérience qu'un tout-petit a du monde est bien souvent celle de la ville. Et pourtant l'enfant, ce citoyen dont l'intérêt a été décrété comme supérieur par l'ONU il y a 30 ans, est le grand oublié des politiques urbaines. "La place qu’il lui reste dans les villes n’a jamais cessé de rétrécir, jusqu’à quasiment disparaître" constate la réalisatrice, mère de deux enfants.

Et de prendre pour exemple sa propre commune, Marseille, parfaite illustration de ces pathologies urbaines auxquelles sont confrontés les enfants des grandes agglomérations : explosion du nombre de voitures, violence de la circulation, rareté des espaces verts et de liberté, éloignement et difficulté de déplacement, absence de bien-être dans l'espace public... 

Ni un gadget, ni une utopie

Dans le film, quatre enfants, âgés de 10 à 11 ans, vont porter leurs revendications à l'adjointe à l'urbanisme. Et cela tombe bien parce que celle-ci souhaite déployer des "rues aux enfants" un peu partout, sur le modèle de ce qui se fait déjà à Paris aux abords des écoles. 

Partir du vécu des enfants pour transformer la ville ? Selon Valérie Simonet, ce n'est ni un gadget, ni une utopie. Les plus jeunes ont beaucoup à apporter aux politiques publiques : "ils ont cette capacité à pointer du doigt des réalités insupportables que nous, nous avons acceptées".

Parce qu’ils sont des citoyens "non résignés", ils peuvent nous éclairer pour changer la ville, et la changer dans l’intérêt de tous. C’est ce que croit profondément le psycho-pédagogue italien Francesco Tonucci, auteur d’un livre de référence, "La ville des enfants". Depuis 30 ans, il affirme que les enfants peuvent rendre les espaces urbains plus vivables. Son message a déjà influencé des dizaines de municipalités dans le monde.

Si les enfants disparaissent des rues, de l’espace public, cela signifie que la ville est malade.

Francesco Tonucci

Inspiré par ses travaux, le documentaire croise trois initiatives, trois expériences urbaines dans lesquelles la voix de l’enfant est recueillie et écoutée.

Le projet "La ville aux enfants"

A Aix-en-Provence, une petite révolution se joue dans le quartier populaire d’Encagnane, en plein renouvellement urbain. Un logeur social s'est engagé avec la Ville à impliquer les enfants dans la métamorphose de la cité-dortoir.

L’association Hors Gabarit a relevé le défi : s’emparer d’un espace quelque peu négligé - le parvis de l’école - et le transformer avec les enfants. Le pari est audacieux. Au fil des mois, le documentaire suit l’avancée du projet, jusqu’à son aboutissement. Et les résultats sont là, concrets.

Car si les enfants sont innovants et imaginatifs, ils ont aussi une conscience aiguë du collectif et un réel sens pratique dès lors qu’on les prend au sérieux.

"L’idée c’est de partir du petit, du bas, des énergies et des élans qui sont là et de les faire grandir. Et on les a fait grandir" souligne Annalisa Lollo, anthropologue de l’association et coordinatrice du projet. "La chose importante aussi, c’est que les enfants peuvent voir que leurs idées deviennent réelles et que leur parole est respectée".

Un Conseil de ville des enfants

Plus ancienne, l'expérience de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, a déjà près de 20 ans. Chaque automne, les enfants des écoles élisent leurs représentants au Conseil de ville. Ils y défendent les projets qu'ils ont imaginés.

Leurs idées ont déjà sérieusement infléchi la façon dont on fait ici de la politique. Depuis 2019, ils sont même consultés sur le nouveau Plan local d'urbanisme. Une exception dans le paysage français. Quelle est la recette ? Et comment la dupliquer ? s'interroge la réalisatrice qui assiste aux débats. 

Qu’est-ce qu’un enfant peut apporter à la ville ? Tout !

Une fillette de Mouans-Sartoux

Un autre possible

Enfin, le documentaire se penche sur l'exemple de Huesca, en Espagne. Un véritable laboratoire du changement de paradigme : le maire a cru et appliqué le modèle défendu par Francesco Tonucci. Et en 10 ans, les enfants ont redonné sa raison d’être à l’espace public.

Aujourd’hui, cette bourgade de 52 000 habitants est la preuve vivante d'un autre possible : quand l'intérêt de l'habitant prime sur la voiture, quand l'espace public redevient un lieu de rencontres et de jeu, la vie ne retrouve-t-elle pas une urbanité oubliée ?

Et puis, comme le souligne le film, rendre aux enfants leur place de citoyen, c’est aussi former des adultes qui demain se sentiront concernés par la ville où ils vivent. Et pourquoi pas, y participeront…

Citizen Kids

Un film de 52 mn écrit et réalisé par Valérie Simonet.

Une coproduction Comic Strip Production / France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Diffusion jeudi 12 janvier à 22h50 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité