VIDEO. De Marseille à Tunis, comment lutter contre l'inégalité des chances à l'école ?

En France et en Tunisie les inégalités scolaires sont visibles, les reporters des Haut-Parleurs s'interrogent sur les méthodes pour endiguer ce phénomène / © Les Haut-Parleurs
En France et en Tunisie les inégalités scolaires sont visibles, les reporters des Haut-Parleurs s'interrogent sur les méthodes pour endiguer ce phénomène / © Les Haut-Parleurs

Des taux de réussite au bac très variables d'un établissement à l'autre à Marseille. De fortes disparités scolaires villes/campagne en Tunisie. Comment enrayer cette inégalité des chances ? Les reporters des Haut-Parleurs Charlotte Lazarewicz à Marseille et Haythem El Mekki à Tunis ménent l'enquête.

Par Charlotte Lazarewicz, Haythem el Mekki, KB, Nina Pavan

"Si vous avez l'opportunité de continuer vos études, faites-le ! Quand j'ai commencé à être manœuvre sur les chantiers je me suis dit que j'étais mieux à l'école", confie Driss, un Marseillais diplômé d'un lycée professionnel adapté (SEGPA). L'inégalité scolaire, en France comme en Tunisie, est parfois flagrante. Selon le quartier et la population qui fréquente l'établissement, les taux de réussite sont difficilement comparables.

Charlotte Lazarewick à Marseille et Haythem El Mekki à Tunis enquêtent sur les inégalités scolaires pour les Haut-Parleurs. Ils recensent les initiatives qui tentent de faire changer les choses.

L'inégalité au cœur des débats

En Tunisie, le débat sur les inégalités régionales et la fracture de développement entre le littoral et l'intérieur des terres sont au cœur des débats. L'impact de cette importante disparité se fait sentir sur les taux de réussite au baccalauréat : 53% sur le littoral contre seulement 35% dans l'intérieur des terres.

La discrimination positive

Pour tenter de rééquilibrer la balance, la Tunisie a mis en place la discrimination positive, en se basant sur le modèle français de Sciences- Politiques. Cette école française reconnue a mis en place ces quotas dès 2001 pour permettre à des élèves issus de milieux défavorisés d'accéder aux hautes études.

En France, comme en Tunisie, de nombreux détracteurs de la discrimination positive craignaient un nivellement par le bas. Il n'en a rien été. La différence des résultats entre les bénéficiaires de ce dispositif et ceux du parcours classique n'est que de 2,2 points sur 200.

L'inégalité scolaire au coeur du G7 

Les établisssements scolaires du secondaire (collèges et lycées) ont été invités, dès janvier 2019 à organiser des débats avec leurs élèves sur le thème des inégalités scolaires. Le but ? mettre au point sept propositions clés pour lutter contre les inégalités scolaires et saisir l'opportunité de les présenter au G7. 

Avant le G7 des 4 et 5 juillet 2019, les ministres de l'Education et du développement se sont réunis à Paris pour trouver un accord commun sur l'éducation. Au coeur des discussions entre les homologues du G7, des mesures pour promouvoir l'égalité homme-femme à l'école et la lutte contre le harcèlement scolaire. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus