VIDEO. Mort de Jean-Claude Gaudin : "Ça me fait beaucoup de peine", émus, nostalgiques ou critiques, les Marseillais réagissent

La mort de l'ancien maire de Marseille Jean-Claude Gaudin le 20 mai a fait réagir les habitants. Certains saluent l'homme et son œuvre, d'autres émettent quelques réserves.

Une Marseillaise reste sans voix : "Moi ce matin ça m’a… Je savais qu’il était âgé, mais quand même…" Il était l'une des figures de Marseille. Jean-Claude Gaudin est mort le lundi 20 mai à l'âge de 84 ans des suites d'un malaise cardiaque. Une disparition, une page de l'histoire politique de la deuxième ville de France qui se tourne. Qu'on l'apprécie ou non, celui qui a dirigé la cité phocéenne 25 années durant a marqué ses habitants. Mélanie Frey et Laure Bourgoin, journalistes de France 3 Provence-Alpes, sont allées à leur rencontre quelques heures après l'annonce de son décès.

"Il ne plaisait pas à tout le monde"

"Ça a été notre maire pendant des années et des années, il a fait beaucoup pour Marseille, témoigne un Marseillais sur le Vieux-Port. Il y en a beaucoup qui ne l’aimaient pas, mais il y en a beaucoup qui l’aimaient aussi."

durée de la vidéo : 00h01mn44s
Les Marseillais réagissent au décès de Jean-claude Gaudin. ©FTV

Un autre passant retient l'image "d'un homme vivant, un homme qui aime sa ville, un homme qui, foncièrement, voulait que les choses s’améliorent".

Au port, l'équipe France 3 Provence-Alpes rencontre l'un de ceux qui l'ont déjà croisé : "Je ne l'ai vu que deux fois dans ma vie, mais il vous parlait comme si vous l’aviez quitté une demi-heure avant". De nuancer par ailleurs : "Ce que je dirais de négatif : ce n'était pas un homme très écologiste".

"Il ne plaisait pas à tout le monde, mais moi, je n’en ai pas un mauvais souvenir", réagit une passante un peu plus loin.

"J'habite dans les quartiers nord, il n’est jamais venu, souligne un homme sur son scooter. Il n’a jamais posé le pied dans les quartiers Nord, je le vois juste dans son quartier à Mazargues"

"Il fait partie de notre passé"

Dans les rues de Mazargues, le quartier natal de Jean-Claude Gaudin, beaucoup l'ont connu, en tant que maire, mais aussi en tant que professeur.

"Ça me touche beaucoup parce que quand j'étais jeune, j'étais à l'école Saint-Joseph à Marseille, explique un Mazarguais, ému. C'était un prof d'histoire-géo. Moi, je l'ai connu comme ça, j'ai suivi son parcours ensuite, mais vraiment ça me fait beaucoup de peine."

Je l'aimais beaucoup, beaucoup, beaucoup.

Un habitant de Mazargues

à France 3 Provence-Alpes

"C'est une figure de Marseille qui s'en va, qui aimait Marseille et qui a beaucoup fait pour Marseille. C’était quelqu’un qui était très érudit, qui connaissait beaucoup de choses, sur la vie, sur l’histoire de France, on ne pouvait pas le bloquer là-dessus, ce n’était pas possible (sourire)".

Dans ce quartier du 9ᵉ arrondissement de Marseille, on décrit "un enfant de Mazargues". "Il fait partie de notre passé… Oui, ça fait quelque chose", témoigne un passant.

"C'était un homme qui se voulait chaleureux. Pour le politique, c'est différent, chacun a son opinion", note une dame âgée, son panier de courses à la main.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité