Le Vitrollais Julien Roulet s'envole pour les Jeux Paralympiques de Corée

Âgé de 21 ans, le snowboarder Julien Roulet participe aux Jeux paralympiques de Pyeonchang. Il fait partie des 12 athlètes français envoyés pour les 15 jours de compétition.

Quelques jours avant son départ, Julien Roulet a souhaité descendre les pistes de Vars où s'entraîne l'équipe de son club local, le club de ski Marseille Saint-Antoine.
Quelques jours avant son départ, Julien Roulet a souhaité descendre les pistes de Vars où s'entraîne l'équipe de son club local, le club de ski Marseille Saint-Antoine. © France 3 PACA / Laurent Esnault
Il n'en revient toujours pas. Julien Roulet, originaire de Vitrolles, a appris assez tard sa sélection aux Jeux paralympiques d'hiver. Un "rêve qui se réalise" pour ce jeune homme âgé tout juste de 21 ans.

Né sans main ni avant-bras gauche, Julien est depuis toujours un passionné de sport, de nature et de glisse. "La montagne n'est pas mon lieu de prédilection comme je suis né près de la mer", sourit le sportif. Pourtant, c'est sur la neige que Julien a atteint les sommets.

Le grand-père et le père de Julien Roulet lui fabriquent sa prothèse. Celle-ci est spécialement conçue pour le snowboard et pour se propulser depuis les barrières de la course.
Le grand-père et le père de Julien Roulet lui fabriquent sa prothèse. Celle-ci est spécialement conçue pour le snowboard et pour se propulser depuis les barrières de la course. © France 3 PACA / Laurent Esnault

Il y a trois ans, Julien a rejoint son club local de ski, le club Saint-Antoine, à Marseille. Guy Pontier en est le président à titre bénévole. "Le club a ouvert une section handisport pour montrer aux jeunes et aux non-valides que le handicap n'empêche pas de pratiquer du sport de haut niveau" explique-t-il. Et quand on voit Julien dévaler la piste, la preuve est irréfutable. "Avoir Julien avec nous c'est une grande fierté, alors sa nomination aux jeux, vous imaginez ce qu'on ressent !", assure M. Pontier, tout sourire.

Mais le sportif s'entraîne principalement avec l'équipe de France et partage sa vie entre ses études à Luminy et les compétitions dans le monde. Le vitrollais souhaite devenir professeur d'E.P.S. Mais il a du mettre en parenthèse son master cette année. Deux semaines auparavant il était au Canada pour la coupe du monde de snowboard, il y a quelques jours encore il s'entraînait à Andorre... Julien se donne à fond.  Pour être sélectionné aux Jeux il a du faire ses preuves.

"Je me suis entraîné sans relâche, il fallait que je fasse aussi bien et même mieux que la saison dernière", raconte le jeune homme. 

Défi relevé. Julien est dans le top 10 des meilleurs snowboarder, régulièrement à la 6e ou 7e place des compétitions. Et un autre pari, de taille, l'attend. Julien décolle ce samedi 3 mars pour la Corée du sud. Une semaine d'entraînements et de chrono l'attend avant ses deux épreuves, de snowcross et de slalom, les 12 et 16 mars prochains. 





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport