Martigues : deux braconniers arrêtés avec 108 kg de palourdes japonaises

Début février, la Brigade fluviale et nautique de la gendarmerie de Martigues a appréhendé deux personnes suspectées de se livrer à la pêche de la palourde, interdite dans l'Etang de Berre depuis l'été 2018. 

108 kg de palourdes et du matériel de plongé ont été saisis.
108 kg de palourdes et du matériel de plongé ont été saisis. © Gendarmerie13
Deux braconniers ont été interpellés au début du mois de février par la Brigade nautique et côtière de Martigues, a indiqué la gendarmerie des Bouches-du-Rhône, confirmant une information de la Provence.

Les deux individus ont été contrôlés avec 108 kg de palourdes japonaises à bord de leur véhicule. 

C'est une enquête minutieuse de plusieurs semaines qui a permis à la Brigade d'intercepter les suspects en flagrant délit. 

Deux sacs de palourdes, "un bloc de plongée, une combinaison néoprène, un locomoteur" et leur "bateau de plaisance" ont également été saisis, indique la gendarmerie dans un post sur Facebook, précisant que les deux auteurs ont reconnu les faits. 

Une pêche interdite depuis l'été 2018

Le 31 août 2018, un arrêté préfectoral avait interdit la pêche de la palourde japonaise dans l'Etang de Berre, suite à une catastrophe écologique : les fortes pluies de l'été avait provoqué une anoxie, c'est-à-dire une asphyxie du mollusque, les rendant impropres à la consommation. 

Les contrevenants, risquent jusqu'à 22.500 euros d'amende pour cette infraction, et la confiscation du matériel de pêche. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie police sécurité faits divers