Cet article date de plus de 6 ans

Des 32éme de finale palpitants

Mardi, et les 32ème de finale de ce Mondial La Marseillaise à pétanque qui vont élever davantage encore la température au parc Borély. Trois chocs matinaux surtout masseront le public autour d'experts de la discipline. Etat des lieux d'un Mondial toujours indécis. 
L'horizon s'éclaircit, ici, à Marseille. Deux jours de joute bouliste ont décimé les rangs des 4160 équipes alignées au matin du dimanche. Les six parties disputées depuis le coup d'envoi ont imposé un impitoyable travail de sape, et seul 64 équipes ont réchappé à l'écrémage. Parmi elles, des habituées du podium.
Foyot, septième du nom ?
Au premier rang de celles-ci, l'incontournable Marco Foyot. Le sextuple vainqueur de cette Marseillaise nous l'a confié : " J'ai l'impression d'avoir 35 ans !". Et visiblement, cette cure de jouvence Marseillaise porte ses fruits : avec ses compères Gino Debard et Christian Lapeyre, ils se sont jusqu'alors promenés pour accéder à ces 32ème de finale : 13-1, 13-2 et 13 à 0 hier. Une relative facilité qui donne cet avantage d'économiser les forces, et de renforcer le mental. Avec toutefois cette inconnue : comment le pointeur toulousain Christian Lapeyre gérera t'il l'inévitable pression de s'approcher du Vieux-Port, bras dessus bras dessous avec la légende Foyot ?....
Et Claudy Weibel alors ? Le belge champion du Monde a souffert lors de ces deux derniers, en parvenant toutefois à s'imposer, parfois aux forceps....Mais il est là, et bien là, avec son artificier Benji Renaud et son métronome Christophe Rochette. Ce matin, ces trois là vont devoir exprimer tout leur talent pour venir à bout de la redoutable triplette emmenée par Joseph Dubois. 
Autre bras de fer musclé : Dominique Lacroix, vainqueur ici en 2003, face à Michel Adam, lauréat 2007.  Ces deux excellents joueurs se connaissent très bien, et pourraient bien jouer au jeu de celui qui craque le premier.....
Enfin, une confrontation familiale de haute volée tiendra assurément ses promesses d'émotion et de spectacle : Jean-Michel Puccinelli, "Vigo" Dubois et "Tyson" Molinas face à....Joseph Molinas ! 
Enfin, nous suivrons attentivement la partie du classieux Eric Bartoli, l'enfant du pays qui rêve toujours d'une première étoile ici.
Show must go on donc !  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque