CMA CGM: bénéfice net en légère baisse de 2,9% en 2015

L'armateur français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs, a publié lundi un résultat net en légère baisse pour 2015, contrebalancé par la "forte croissance" par rapport au marché de ses volumes transportés.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le résultat net part du groupe s'établit à 567 millions de dollars, en légère baisse de 2,9%. A titre de comparaison, il avait crû de 43,2% en 2014. Le chiffre d'affaires du groupe a lui diminué de 6,4%, à 15,7 milliards de dollars, en raison notamment du ralentissement de la croissance chinoise et de la forte baisse des taux de fret, c'est-à-dire du prix du transport des marchandises.

Cette baisse du chiffre d'affaires reste limitée, malgré la forte baisse des taux de fret, grâce à croissance des volumes",


note le groupe marseillais.


Dans un contexte qualifié de "difficile", CMA CGM se félicite ainsi d'une "forte augmentation des volumes transportés, largement supérieure à celle du marché" (moins
de 3%, NDLR) et d'une marge opérationnelle stable, à 5,8%, qui reflète selon lui "sa maîtrise des coûts opérationnels dans un marché volatile".

"La réduction des coûts unitaires est due à la baisse des prix du pétrole et à la maîtrise des autres coûts", précise encore le groupe dans un communiqué.

"Ce début d'année 2016 est difficile (...). Nous renforçons par conséquent nos efforts permanents d'adaptation et d'optimisation de nos services maritimes ainsi que notre programme de réduction de coûts", a indiqué Rodolphe Saadé, vice-président du groupe, dans un courriel adressé à l'AFP.

Les volumes transportés ont atteint 13 millions d'EVP (capacité des navires exprimée en équivalent vingt pieds), en hausse de 6,3% par rapport à 2014. Cette hausse s'explique notamment par la mise en place en janvier 2015 de l'alliance Ocean Three de partage des navires avec le chinois CSCL et la compagnie UASC, basée au Koweït, entre les Etats-Unis et l'Asie, et l'Asie et l'Europe.

Marché transpacifique 

Elle s'explique aussi par le "fort développement du groupe aux Etats-Unis, qui a su anticiper la croissance du marché américain".
L'armateur a annoncé ainsi le redéploiement de sa flotte de 6 navires de 18.000 EVP (les plus gros) entre les Etats-Unis et l'Asie, à compter de la fin du mois de mai.
Le groupe considère en effet le marché transpacifique comme "plus porteur" que celui qui relie l'Europe à l'Asie.

CMA CGM a rappelé par ailleurs que le projet d'acquisition de la société singapourienne Neptune Orient Lines (NOL) "suivait son cours comme prévu".
Annoncée début décembre, l'offre évalue la société singapourienne de transport maritime à environ 3,4 milliards de dollars de Singapour (2,2 milliards d'euros).

CMA CGM a également renforcé son offre "intra-européenne" avec l'acquisition le 1er juillet de la société allemande OPDR, qui a vu depuis ses volumes "croître
de 30%". Il a par ailleurs ouvert de nouveaux bureaux dans 13 pays, principalement en Asie du Sud-Est et en Afrique.

Enfin, dans la perspective de l'élargissement du canal de Panama en juin prochain, le groupe a obtenu la concession du terminal de Kingston, en Jamaïque, ce qui lui permettra de bénéficier "d'une plate-forme de transbordement de premier plan pour ses navires de grande taille" amenés à passer le nouveau canal.

Le groupe, qui n'est pas coté, n'affiche aucun objectif chiffré pour 2016, et indique simplement que "la croissance du marché du transport maritime par conteneur restera tributaire de l'évolution des perspectives macro-économiques mondiales".
"Fort de son modèle de développement (...), CMA CGM devrait continuer à croître plus rapidement que le marché", ajoute-t-il.

CMA CGM emploie 22.000 personnes dans le monde et 2.400 à Marseille, où se trouve son siège social. Ses navires desservent plus de 400 ports dans le monde.