Dans la douleur et grâce à un grand Mandanda, l'OM atteint la finale cette saison

El phenomeno: Mandanda dans une des ses nombreuses prouesses en Coupe de France. Son équipe lui doit énormément pour la qualification en finale de Coupe de France / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
El phenomeno: Mandanda dans une des ses nombreuses prouesses en Coupe de France. Son équipe lui doit énormément pour la qualification en finale de Coupe de France / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

L'OM retrouve l'adrénaline d'une finale de Coupe de France après 9 ans d'absence. Une qualification arrachée non sans mal au départ face à deux clubs de ligue 1 puis grâce à un tirage plus clément. Les Olympiens ont gagné leur ticket pour la finale aussi grâce aux prouesses de leur gardien Mandanda

Par Sidonie Canetto

L'OM a débuté la compétition par deux tirages de suite peu favorables face à deux clubs de ligue 1. Et les Olympiens s'en sont sortis grâce à Mandanda, qui s'est illustré aux tirs au but face à Caen. Le gardien marseillais a effectué deux arrêts de grande classe face à Montpellier. A partir des quarts de finale, les tirages seront beaucoup plus favorables aux Olympiens avec deux clubs amateurs et un club de ligue 2, ce qui permettra à l'OM d'arriver jusqu'en finale de manière poussive et avec la particularité de n'avoir encaissé aucun but en cinq rencontres.

32ème de finale contre Caen : 0 à 0 , 1 à 3 aux tirs au but
 

32ème de finale de la Coupe de France opposant Caen à l' Olympique de Marseille au stade Michel d' Ornano à Caen / © PHOTOPQR/LA PROVENCE
32ème de finale de la Coupe de France opposant Caen à l' Olympique de Marseille au stade Michel d' Ornano à Caen / © PHOTOPQR/LA PROVENCE

 

L'OM a débuté dans la compétition le 3 janvier 2016 en 32e de finale face à un club de Ligue 1:  le stade Malherbe de Caen. Contraint au nul 0 à 0 à l'issue du temps réglementaire, l'OM s'est défait de cette formation normande grâce à la séance des tirs au but. Steve Mandanda a réussi à stopper trois tirs. Dans l'ensemble, Caen a eu plus d'occasions sur le match mais réduit à dix pendant une demi-heure les Marseillais ont su tenir le nul jusqu'à la fin du temps réglementaire et faire la différence grâce à un grand Steve Mandanda. Cette qualificatioin, c'est la sienne.


16ème de finale : 2 à 0 face à Montpellier

 La joie de Nkoudou au Vélodrome lors des16e de finale contre le Montpellier Herault SC au Stade Velodrome / © PHOTOPQR/LA PROVENCE
La joie de Nkoudou au Vélodrome lors des16e de finale contre le Montpellier Herault SC au Stade Velodrome / © PHOTOPQR/LA PROVENCE

 

Première victoire de l'année au Vélodrome, en Coupe de France seulement, en ce début  2016. L'OM affronte le MHSC, encore un club de Ligue 1. Ce fut une rencontre équilibrée et c'est encore grâce à un grand Steve Mandanda que les Olympiens se sont qualifiés. II a effectué deux arrêts de grande classe sur les deux principales occasions héraultaises. Dans le même temps, le malheureux Bensebaini a détourné dans son but la frappe du pied gauche de Nkoudou à la 41e, servi par Cabella. Un peu plus tard, Dja Djédjé sur une frappe du droit, envoie le ballon dans la lucarne opposée à la 54e et offre à l'OM le ticket pour les 8e de finale. 

1/8èmes de finale : 2 à 0 face à Trélissac FC (CFA)
 

But de Steven Fletcher lors de Trélissac FC contre l'OM en 1/8e de finale de Coupe de France / © NICOLAS TUCAT / AFP
But de Steven Fletcher lors de Trélissac FC contre l'OM en 1/8e de finale de Coupe de France / © NICOLAS TUCAT / AFP


Le 11 février 2016,  le huitième de finale de Coupe de France se joue entre Trélissac, 5e de CFA (4e division) et l'Olympique de Marseille, 10e de L1. La rencontre a lieu au stade Chaban Delmas devant 16 000 spectateurs. Et sur le papier, les Marseillais apparaissent largement favoris. Les deux clubs sétaient déjà affrontés en Coupe de France, c'était en 2010, en trente-deuxième de finale. Marseille s'était imposé 2-0 grâce à des buts de Ben Arfa et Cheyrou. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, Marseille est bousculée par une équipe de Trelissac très joueuse et qui s'est procurée beaucoup d'occasions franches. Cependant à la 34e minute de jeu, Alessandrini ouvre la marque.  Et il faudra attendre la 86e pour que l'OM enfonce le clou avec le but de Fletcher :  l'attaquant prêté par Sunderland marque son premier but avec l'OM. Lors de ce match encore une fois, Mandanda a fait deux énormes arrêts qui sauvent l'équipe. Marseille est en 1/4 de finale.


Quarts de finale : 1 à 0 contre US Granville (CFA 2) 

 

Joie Michy Batshuayi après son but en 1/4 de finale contre l' US Granville (CFA2) au Stade Michel D'Ornano de Caen / © PHOTOPQR/LA PROVENCE
Joie Michy Batshuayi après son but en 1/4 de finale contre l' US Granville (CFA2) au Stade Michel D'Ornano de Caen / © PHOTOPQR/LA PROVENCE

 

L'US Granville (CFA 2: 5e division) défie l'Olympique de Marseille, vainqueur de l'épreuve à dix reprises de 1924 à 1989, au stade Michel-d'Ornano, à Caen devant 22 000 spectateurs. En première période, Granville tient tête à Marseille, qui a manqué d'efficacité, à l'image de Florian Thauvin et Romain Alessandrini qui ont raté à plusieurs occasions l'opportunité de prendre le dessus sur les petits poucets de la compétition. C'est à la 50e que Michy Batshuayi donne l'avantage aux Olympiens. Le score en restera là. Face à des Granvillais valeureux de bout en bout, Marseille, qui n'a pas su se mettre à l'abri, assure l'essentiel et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de France. Grâce à Michy Batshuayi, décisif, l'OM se déplacera à Sochaux (L2).


Demi-finale : 1 à 0 contre le FC Sochaux-Montbéliard (L2)
 

Florian Thauvin est félicité par ses coéquipiers après son but qualificatif en 1/2 finale de Coupe de France / © PQR-EST REPUBLICAIN
Florian Thauvin est félicité par ses coéquipiers après son but qualificatif en 1/2 finale de Coupe de France / © PQR-EST REPUBLICAIN

 

Situation un peu particulière pour l'OM en ce 20 avril 2016 au stade Bonal. C'est le premier match depuis le licenciement de Michel, après la défaite à Monaco,  le dimanche précédent (1-2). En Ligue 1, les Marseillais sont quinzièmes, à seulement six points de la zone de relégation. C'est Franck Passi qui a pris les rênes de l'équipe au pied levé pour cette demi-finale. 
Sochaux et l'OM s'affrontent pour la 9e fois en Coupe de France. Le club phocéen s'est qualifié à cinq reprises (1935, 1946, 1994, 1995, 2006), le FCSM deux fois (1978 après une double confrontation et victoire finale en 2007).
La première période est bien terne. Marseille ne parvient pas à faire peser le danger sur la défense sochalienne dans cette rencontre (un seul tir) et les locaux sont plus volontaires mais restent inefficaces. Malgré la différence de niveau entre les deux équipes, le spectacle proposé est digne d'un match moyen de ligue 2. Les supporters olympiens souffrent devant la pauvreté du jeu proposé par leur équipe et ne croit pas à une eventuelle qualification à ce stade de la rencontre. De retour des vestiaires, c'est Florian Thauvin qui ouvre le score à la 49e minute de jeu. Pour son troisième match de Coupe de France disputé cette saison avec l'OM, Thauvin (1 but en 12 matches de L1) vient d'inscrire son premier but et le seul de la rencontre. Longtemps maladroits, les Marseillais ont accéléré en deuxième période pour battre des Sochaliens bien trop limités. L'OM disputera donc ce samedi sa 19e finale de Coupe de France, ce sera face au PSG.

 

Marseille n'a pas encaissé le moindre but en 5 matches de Coupe de France cette saison. C'est la seule équipe à avoir préservé sa cage inviolée parmi les clubs présents en demi-finale de cette édition 2015-16.

• 1/32èmes de finale : SM Caen (L1) - Olympique de Marseille : 0-0, 1 t.a.b. à 3
• 1/16èmes de finale : Olympique de Marseille - Montpellier HSC (L1) : 2-0
• 1/8èmes de finale : Trélissac FC (CFA) - Olympique de Marseille : 0-2
• Quarts de finale : US Granville (CFA 2) - Olympique de Marseille : 0-1
• Demi-finale : FC Sochaux-Montbéliard (L2) - Olympique de Marseille : 0-1
• Finale : Olympique de Marseille - Paris Saint-Germain (L1)

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus