Les gardes-cotes de Marseille en grève illimitée

Cette fois-ci, ils se sont mis en grève illimitée. Les gardes-cotes de Marseille refusent de perdre leur bateau au profit d'un autre plus petit et moins performant. Ils réclament aussi de récupérer des postes pour accomplir leurs missions douanières et de surveillance. 

Les gardes-cotes de Marseille sont en colère. Ils ont déclenché une grève illimitée.
D'abord pour récupérer leur vedette de 28 m de long, bateau efficace au moteur performant, qui leur permet de remplir un grand nombre de missions; comme le contrôle des navires et des marchandises. Mais la direction des douanes veut l'envoyer en Corse.
A la place, elle leur propose une vedette plus petite, plus ancienne et qu'ils trouvent inadaptée à leur travail. 


Marseille, "plateforme de tous les trafics" en Méditerranée

Il ne faut pas oublier, dit-l'un d'eux que "Marseille est la plateforme de tous les trafics".
Mais la direction a au contraire diminué les effectifs, de huit personnes. Ils ne sont plus que quinze aujourd'hui, et réclament de récupérer au moins trois postes.
La direction a promis une vedette toute neuve en 2018. Mais les salariés des douanes n'y croient guère.
durée de la vidéo: 01 min 39
Grève des garde-côtes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter