Une jeune femme qui avait enlevé un bébé de 4 jours dans une maternité jugée aux Assises

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Une infirmière de l'hôpital Saint-Joseph ramène dans un couffin, le nourrisson de 4 jours, retrouvé sain et sauf.
Une infirmière de l'hôpital Saint-Joseph ramène dans un couffin, le nourrisson de 4 jours, retrouvé sain et sauf. © AFP PHOTO / FRANCK PENNANT

Une jeune femme de 22 ans devait comparaître ce lundi devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône pour avoir enlevé un bébé de 4 jours dans une maternité privée de Marseille en 2012. Le procès a été renvoyé à mardi en raison de l'absence de l'accusée à l'ouverture de l'audience.

Le petit Zacharia n'avait que 4 jours. Pendant la nuit du 27 au 28 août 2012, une jeune fille de 19 ans profite du sommeil de la jeune maman pour enlever le nourrisson dans une chambre de l'hôpital Saint-Joseph à Marseille. L'enfant est retrouvé le lendemain en bonne santé. Ce sont les parents de la ravisseuse qui ont prévenu les policiers. Elle reconnaît les faits et incarcérée à la prison des Baumettes.

Ce lundi après-midi, elle devait comparaître, libre sous contrôle judiciaire, devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en Provence. Le procès a été renvoyé à mardi en raison de l'absence de l'accusée à l'ouverture de l'audience. Qu'elle soit présente ou pas demain, les jurés tenteront de comprendre le geste de cette toute jeune femme, apparemment en mal d'enfant. Un mois avant les faits, sur sa page Facebook, elle avait posté des photos d'elle avec un ventre rond
Après l'enlèvement, elle s'était réfugiée au domicile de ses parents avec le nourrisson, leur expliquant qu'elle était enceinte et qu'elle avait accouché en Corse durant une fugue. C'est en entendant l'alerte enlèvement déclenchée par le parquet de Marseille que les parents ont fait le rapprochement avec le comportement suspect de leur fille et immédiatement alerté la police.

Ainsi, après quelques longues heures d'angoisse effroyable, la jeune maman pouvait à nouveau serrer son bébé, sain et sauf, dans ses bras.
Aujourd'hui âgée de 22 ans, l'auteure de l'enlèvement encourt jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.

durée de la vidéo: 01 min 36
Rappel des faits


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.