Une marche blanche, samedi, pour le lycéen tué à Marseille

Le SNUEP-FSU Aix-Marseille et la FSU13 appellent les personnels de l'éducation à participer samedi 17 janvier à la marche blanche en hommage à Mickaël Asaturyan, élève du Lycée professionnel Camille Jullian (11e) assassiné devant son établissement lundi 12 janvier.

Par Valérie Smadja

Lundi, un lycéen se dispute avec une camarade de classe. Celle-ci a menacé le garçon en lui disant que quelqu'un allait venir lui "régler son compte". A la sortie du lycée, deux hommes en scooter ont frappé à mort le lycéen.  Ce drame  a endeuillée la communauté éducative qui rappelle l'urgence qu'il y a à faire de l'éducation une priorité. 
Le SNUEP-FSU enjoint les collègues de lycée professionnel à se joindre au  rassemblement à 14 h30 devant l'église des Réformés sur la Canebière.

Les deux suspects aux mains de la police

Mardi, l'auteur présumé des coups de couteau était en garde à vue. Agé de 17 ans et demi, il s'est rendu à la police et a reconnu avoir porté deux coups de couteau. Il a été mis en examen mercredi pour assassinat. Le deuxième suspect s'est rendu à la police ce jeudi matin. Le jeune homme originaire de la cité Air Bel (11e) a été placé en garde à vue et interrogé à l'Évêché. Agé de 18 ans et demi, il a 14 condamnations à son casier judiciaire. La lycéenne de 17 ans, qui avait téléphoné à son cousin pour qu'il vienne «régler son compte» à Mickaël à la sortie des cours lundi, a été mise en examen pour complicité d'assassinat. En garde à vue, elle a reconnu les faits.
Ils encourent 30 ans de réclusion criminelle pour assassinat et complicité d'assassinat par instigation.

A lire aussi

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus