• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mariage homo : 3 mois d'emprisonnement avec sursis requis contre une élue

Sabrina Hout et son avocat Maître Lhote à l'ouverture de l'audience le 2 septembre dernier. / © JF Georgetti France3
Sabrina Hout et son avocat Maître Lhote à l'ouverture de l'audience le 2 septembre dernier. / © JF Georgetti France3

Le parquet a requis mardi  3 mois d'emprisonnement avec sursis et 1.500€ d'amende pour discrimination à l'encontre de Sabrina Hout, une adjointe à la maire PS du 8e secteur de Marseille de Samia Ghali, jugée pour avoir refusé de célébrer un mariage entre deux femmes.

Par AFP et VS

Ce procès est "une première depuis la loi de 2013" sur le mariage pour tous, souligne la représentante du parquet à l'audience.Sabrina Hout, une adjointe à la maire PS du 8e secteur, comparaît devant le tribunal correctionnel pour discrimination après avoir refusé de célébrer un mariage entre deux femmes.

Elle avait prétexté un malaise

L'élue avait prétexté un malaise et confié la tâche à un autre élu non habilité pour célébrer des unions. Cela ne l'avait pas empêché de signer par ailleurs l'acte de mariage, lequel a été annulé quelques semaines plus tard par la justice.

"Je suis vraiment désolée. J'ai honte d'avoir fait ce que j'ai fait, si ça été interprété comme de l'homophobie", 


explique Mme Hout, 39 ans, lors de son audition après une question de son avocat, Maitre Alain Lhote.

Selon le témoignage d'agents présents lors de la cérémonie, elle avait alors mis en avant des convictions religieuses contraires au mariage homosexuel, des deux femmes, Hélène Burucoa et Claude Génart. 
Le jugement sera rendu le 29 septembre prochain.


Jean-Francois Georgetti et Ludovic Moreau


mariage homo

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus