Marseille : A l'hôpital de la Timone, les enfants malades du cancer peuvent faire du sport

Boxe, fléchettes, marche sur tapis, basket... les enfants malades font du sport quand ils veulent, le temps qu'ils veulent. Une salle de sport a été ouverte à l'hôpital de la Timone rien que pour eux. Une idée toute simple... mais une première mondiale.

Hôpital de La Timone à Marseille (Archives)
Hôpital de La Timone à Marseille (Archives) © Maxppp
Chaque journée à l'hôpital est rythmée par des soins, quelques cours, un moment dans la salle de jeux. Depuis le début de l'été, les patients peuvent aussi faire du sport. Les enfants malades du cancer suivent des traitements lourds, qui ont un retentissement sur leurs capacités physiques. Les maintenir en forme peut les rendre plus forts pour supporter le traitement.   

Le service pour les enfants malades du cancer occupe 4 étages de la Timone. Les patients viennent de Corse et de toute la région PACA. Sur ce territoire, 150 nouveaux cas de cancer sont déclarés chaque année chez les moins de 18 ans. La durée des séjours est très variable. 10 ans de travail ont été nécessaires pour ouvrir cette salle de sport. L'idée vient de l'association "Sourire à la Vie", la conception s'est faite en étroite collaboration avec le personnel médical. Testée depuis le début de l'été, la salle de sport est au point. Elle a été inaugurée jeudi 15 octobre, en présence d'un professeur très particulier : le champion du monde de natation Camille Lacourt.  


Le reportage de Nathalie Deumier, Malik Karouche et Elia Pirosa. 



du sport pour les enfants malades


Le nageur Camille Lacourt est partenaire. Il passe de temps en temps pour faire faire quelques exercices aux enfants. Il sait que sa parole a un beaucoup de poids auprès d'eux. S'il leur explique qu'il ne boit plus de soda, mauvais pour les ligaments, le lendemain, tous les enfants ont arrêté de boire du soda ! Les animateurs sportifs ont été tout spécialement formés pour intervenir dans ce service. Lorsqu'un enfant ne peut pas se déplacer, ils viennent dans sa chambre pour lui faire faire de l'exercice. Les médecins voient déjà apparaître les premiers résultats, sur le physique et le moral, comme en témoigne le chef de service, le professeur Gérard Michel.
 

durée de la vidéo: 01 min 04
Interview du professeur Gérard Michel









 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter