• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : Quand le salon du CNRS rime avec innovation

© BA Systèmes
© BA Systèmes

Les 17 et 18 mai à Marseille, le CNRS organise le salon "Innovatives SHS". Soixante-dix stands installés au palais de l'Europe, Parc Chanot, sur lesquels les chercheurs présenteront leurs réalisations, souvent développées grâce à une collaboration active avec de grandes entreprises.    

Par Pernette Zumthor

Pour cette 3ème édition, les organisateurs ont décidé de privilégier le domaine de la santé. Outils de prévention de maladies graves, outils de rééducation mais aussi outils de mesures de la douleur, autant d'innovations qui témoignent de la vigueur de la recherche en sciences humaines et sociales et de la diversité des savoir-faire des équipes de recherche.


Parmi ces projets réalisés, l'un d'entre eux, la roulette MinoPain, a été développé avec l'assistance publique des hôpitaux de Marseille. C'est un outil qui permet de mesurer à partir du faciès du bébé, de sa gesticulation et de l’intensité de ses cris, la douleur aigüe du nourrisson.

Grâce à cette roulette pratique et lavable, les deux puéricultrices de la maternité de l’Hôpital de la Conception, Danielle Citrate Haberlay et Romaine Bigonville, à l’origine de cette innovation, ont facilité la vie des personnels soignants et de la famille.

Des applications grand public

Toujours dans le domaine de la santé mais sur son versant préventif, un projet mené par Karine Chevreul a donné naissance à Stopblues, une application mobile et un site internet qui, en synergie avec les municipalités, informe sur la souffrance psychique, le bénéfice du recours à une aide et les aides disponibles dans un environnement proche. Il offre des solutions concrètes à l’utilisateur en détresse.

Sciences humaines, source d'innovations

Paralèllement à ce focus sur les innovations en matière de santé, les humanités classiques injustement perçues comme éloignées des enjeux contemporains, fournissent, elles aussi, des réalisations majeures, qui vont révolutionner la muséologie à court terme.
© IKONIKAT
© IKONIKAT
Avec  Ikonikat, une application développée par des chercheurs du CNRS, les spectateurs d'une oeuvre d'art mettent leur point de vue et leur ressenti face à une oeuvre dans le pot commun de la science. Dans l’interface utilisateur, le visiteur marque du doigt les zones significatives selon lui du tableau, ouvrant donc de nouveaux champs de recherche – en sociologie, sur la réception sociale des images, et en informatique, mais éveillent aussi des questionnements pédagogiques.

Aucun champ social n'est laissé de côté et d'autres thématiques sont bien représentées comme :

 ...les outils d’aide à la décision publique, l’expertise, l’éducation et les jeux sérieux, l’aménagement du territoire. La plupart d’entre elles ont mobilisé les outils numériques et de réalité virtuelle, les robots.

nous dit Patrice Bourdelais, directeur de l'évènement.
 

Innov'action, une agora au coeur du salon

Un espace de rencontres scientifiques accueillera tout au long de ces deux journées, un programme de conférences favorisant les échanges directs entre le porteur d’une réalisation de valorisation et les visiteurs intéressés.

INNOVATIVES SHS est réalisé en partenariat avec l'Université d'Aix-Marseille, l’Inserm, l’Institut de recherche pour le développement et le Fonds de recherche du Québec.

INNOVATIVES SHS │L'équipe

Commissaire du salon
Pierre-Yves Saillant
Coordination scientifique
François-Joseph Ruggiu
Alain Bideau
Maria-Teresa Pontois

Du 17 au 18 mai 2017 Palais de l'Europe, Parc Chanot à Marseille

Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus