Cet article date de plus de 3 ans

Mediterranée : pression sur les sauvetages de migrants

L'Aquarius a quitté Marseille en février 2016. Affrêté par l'association SOS Méditerranée, c'est désormais le seul navire humanitaire actif dans cette mer. La pression libyenne est de plus en plus forte, mais l'Aquarius ne jette pas l'ancre. 

Sauvetage sur l'Aquarius par Médecins sans Frontières, le long des côtes lybiennes, le 1er août 2017
Sauvetage sur l'Aquarius par Médecins sans Frontières, le long des côtes lybiennes, le 1er août 2017 © Angelos Tzortzinis / AFP
L'Aquarius est ce bateau qui sauve des milliers de migrants en mer Mediterranée. Il est affrêté par l'association SOS Méditerranée, dont l'une des deux fondatrices est Marseillaise. L'Aquarius est actuellement le seul navire humanitaire aux large des côtes libyennes. Trois ONG, dont Médecins Sans Frontières, ont annoncé l'interruption de leurs activités de sauvetage.

Un blocus maritime


La situation se crispe avec la pression de la Libye. Depuis le jeudi 10 août, le pays entend interdire les navires étrangers au large de ses côtes. Il accuse les mouvemenst humanitaires de collusion avec les passeurs.  


Le reportage de Marie-Agnès Péleran et Xavier Shuffenecker :

durée de la vidéo: 01 min 38
OPERATIONS HUMANITAIRES STOPPEES

Intervenante du reportage :
Marcella Kraay - Responsable projet MSF à bord de l'Aquarius

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
humanitaire international monde migrants société immigration mer