Cet article date de plus de 4 ans

Mondial La Marseillaise à pétanque : Rocher en finale !

Dylan Rocher, Henri Lacroix et Stéphane Robineau accèdent sans grande difficulté à la finale de cette 56 ème édition de ce Mondial la Marseillaise à pétanque, sur le score de nouveau sans appel de 13 à 1.
Dylan Rocher lors de sa demi-finale au MuCem
Dylan Rocher lors de sa demi-finale au MuCem © Hervé Lavigne
Du jamais vu ! La triplette emmenée par Henri Lacroix se hisse en finale de cette Marseillaise, en ayant concédé uniquement 14 points. Plus les tours passent, plus on assite à leur suprématie implacable. Pourtant en face, l'équipe Ahmed Zeboudj, Antoine Navarro et Antoine Santiago connait son sujet. Les licenciés de la boule de Vitrolles affichait un palmarès plus que respectable. Mais face à Rocher, interdit de perdre une boule. Et ils en ont manqué de trop.

►Réaction Dylan Rocher qualifié pour la finale

Antoine Navarro manque son début de partie
Cette fois ci encore, Stéphane Robineau a livré au point un récital de grande classe : tout dans le but. Ce Robineau là installe réellement ses partenaires dans les conditions idéales pour briller. Dès ce début de partie, il a également mis une pression étouffante sur les épaules du tireur Antoine Navarro. Un Navarro qui est passé complétement à travers les deux premières mènes : 4 tirées, 4 manquées. Alors évidemment derrière ça défile : 3 mènes, et 6 zéro au score. L'équipe Zeboudj décidait alors de tourner, et Ahmed Zeboudj prenait la responsabilité du tir. Et assure : deux premières frappes, deux palets. Mais Navarro se manquait de nouveau, et manquait double. Henri Lacroix profitait de cette défaillance, et permettait à son équipe de mener 9 à 0. Alors, quelle solution pour Zeboudj pour tenter de renverser la partie ? Aucune, visiblement. Parce que même si Navarro reprenait le tir de rafle et n'en manquait pas une, rien n'y a fait : Dylan Rocher enchaînait les frappes dévastatrices, Stéphane Robineau ne quittait toujours pas le but, et Henri Lacroix se régalait dans son rôle de finisseur de mène.Sauf à la 9 ème mène, où il manquait le tir à 2 et permettait à ses adversaires d'inscrire le seul et unique point de la partie. Mène suivante, l'affaire était pliée. Rocher envoyait encore deux palets, et Lacroix concluait la partie par un cadré à la gagne. 

►Résumé de la partie



►Réaction Henry Lacroix

►La partie en intégralité

© France 3 PACA

Voilà donc maintenant l'équipe Rocher en finale, et tous ici se demandent à quelle sauce ils vont dévorer leurs adversaires. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque