Cet article date de plus de 5 ans

La première fête de l'autoroute aura lieu le dimanche 22 mai

Circuler en roller ou à vélo sur l'autoroute, un rêve ? Ce sera possible le dimanche 22 mai lors de la première fête de l'autoroute. Quinze sections seront fermées aux voitures le temps d'une journée, soit une cinquantaine de kilomètres de totale liberté. Marseille sera de la fête.
Autoroute A186 à Montreuil en septembre 2010.
Autoroute A186 à Montreuil en septembre 2010. © MIGUEL MEDINA / AFP
Quinze sections d'autoroutes d'une cinquantaine de kilomètres au total seront ouvertes au public dimanche 22 mai pour des manifestations sportives et des animations ludiques, a annoncé mardi Pierre Coppey, président de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa). Cette première "fête de l'autoroute" se déroulera dans la matinée et jusqu'au milieu de l'après-midi sur le modèle de ce qui existe déjà à Paris avec des voies fermées à la circulation les dimanches et jours fériés.

Le public pourra alors circuler à pied, en roller, à vélo, à cheval, en landau, mais pas en voiture"


a indiqué Pierre Coppey. Quinze sections seront fermées à la circulation et accessibles gratuitement près de Reims, Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), Tours, Toulouse, ainsi que dans les Landes ou encore près de Nice, Marseille, Lyon ou bien Millau (Aveyron). Des itinéraires de contournement seront mis en place pour ne pas gêner la circulation.

Une piscine

Parmi les animations proposées figurent un triathlon, avec une piscine spécialement installée sur le bitume pour l'occasion, des concerts, des spectacles d'arts de la rue, ainsi que des tours en montgolfière, en grande roue, des initiations au vélo électrique, aux échasses landaises ou encore des dégustations de produits du terroir. La course du viaduc de Millau et les 10 km dans un tunnel de l'A86 ont déjà fait le plein de participants, selon Pierre Coppey. Marseille propose une kermesse underground au tunnel Prado.

Une rentabilité exceptionnelle

Les sociétés concessionnaires d'autoroutes ont réalisé en 2014 un chiffre d'affaires hors taxes de 9,22 milliards d'euros, selon l'Asfa. L'Autorité de la concurrence avait créé la polémique en septembre 2014 en estimant que la "rentabilité exceptionnelle des sociétés concessionnaires d'autoroutes historiques" était largement "déconnectée de leurs coûts et disproportionnée par rapport au risque de leur activité". Les SCA affirment quant à elles que leur rentabilité ne doit pas être calculée sur une année mais sur toute la durée de la concession. Après un gel en 2015, les tarifs autoroutiers ont augmenté de 1,12% en moyenne au 1er février 2016, dans la logique des accords entre l'Etat et les sociétés concessionnaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs autoroute économie transports