• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Procès de la Tour Odéon: “Gérard”, l'affabulateur et l'innocent

Parmi les 11 prévenus, 10 étaient présents à l'ouverture de l'audience. Seule manquait Lucette Vestri, veuve de l'ancien sénateur-maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat, René Vestri, mort en 2013. / © MAXPPP
Parmi les 11 prévenus, 10 étaient présents à l'ouverture de l'audience. Seule manquait Lucette Vestri, veuve de l'ancien sénateur-maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat, René Vestri, mort en 2013. / © MAXPPP

Parmi les 11 prévenus, 10 étaient présents au tribunal correctionnel de Marseille à l'ouverture de l'audience dans le procès pour corruption, fraudes et blanchiment d'élus, hommes d'affaires et promoteurs de la Côte d'Azur et de Monaco.

Par OLC avec J. Sanna

1ère journée du procès de la Tour Odéon
Parmi les 11 prévenus, 10 étaient présents au tribunal correctionnel de Marseille à l'ouverture de l'audience dans le procès pour corruption, fraudes et blanchiment d'élus, hommes d'affaires et promoteurs de la Côte d'Azur et de Monaco. - J. Sanna, A.Dequidt et N. Brancato

Intervenants:
Me Dupond-Moretti Avocat des frères Marzocco
Me Franck De Vita Avocat de Lino Alberti
Me François-Xavier Vincensini Avocat de Gérard Spinelli

Cet après-midi, les frères Marzocco, les promoteurs de la Tour Odéon de Monaco, ont été interrogés. Ils nient tout pacte de corruption tout comme le maire de Beausoleil Gérard Spinelli. Pourtant, ils ont été mis en cause par l'homme d'affaires Lino Alberti qui a reçu beaucoup d'argent pour, selon l'accusation, jouer les intermédiaires. 

Beaucoup d'argent


Paolo Marzocco s'avance à la barre, serré de près par ses avocats. Le promoteur de la Tour Odéon nie touten bloc. "Je n'ai jamais corrompu, ni un élu, ni qui que ce soit," dit-il. L'homme reconnait avoir donné 250.000 euros en liquide à Lino Albertinon, pas pour corrompre le maire de Beausoleil, mais pour faire baisser les devis des constructeurs.

"Gérard"

Seulement voilà, dans les écoutes téléphoniques, Lino Alberti demande à sa compagne de préparer des enveloppes dont une pour "Gérard", contenant 60.000 euros. "Faux" répond la défense de Gérard Spinelli. Selon elle, le "Gérard" en question serait un proche collaborateur de Lino Alberti et Lino Alberti, un "affabulateur".

Le procès doit durer une dizaine de jours. Les réquisitions sont prévues lundi prochain. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus