Saisie d'envergure au MIN des Arnavaux

Ce vendredi matin, entre 3 heures et 7 heures du matin, 45 agents de l'Etat, dont 35 policiers, ont investi le Marché d'Intérêt National des Arnavaux pour une opération de grande envergure. Objectif : contrôler la provenance des marchandises. 870 cagettes ont été saisies. 

© Sidonie Canetto. France3
Quelle est l'origine des fruits et légumes vendus au Marché d'intérêt National des Arnavaux à Marseille? C'est la question posée par les agents de la Répression des fraudes qui ont effectué des contrôles auprès des producteurs dans la nuit de jeudi à vendredi. Etiquetage, documents de traçabilité, factures ont été passés au peigne fin. Les agents de l'Etat recherchaient des preuves concernant la vente et l'achat frauduleux, le travail dissimulé, les faux producteurs

durée de la vidéo: 01 min 56
Opération de contrôle aux Arnavaux


Environ 30% des vendeurs sont de faux producteurs

Aux Arnavaux, le secteur "fruits et légumes" occupe 12 hectares  et le reste des entrepôts abrite sur 10 hectares le marché 'fleurs et plantes".  Le MIN regroupe ici plus d’une centaine d’entreprises et quelque 262 producteurs. Près de 360 000 tonnes de produits frais, en provenance du monde entier, y transitent chaque année.  Mais si l'on en croit les autorités, à ce jour près d'un tiers des vendeurs seraient de faux producteurs. L'an dernier sur une opération de même ampleur, 700 colis avaient déjà été saisis. Un chiffre en augmentation cette année. Les colis consignés au cours de cette opération ont été remis au SAMU Social de Marseille pour être redistribués aux associations caritatives, pour la préparation des repas du jour. Les produits ne sont pas impropres à la consommation mais ne répondent pas à la charte d'étiquetage imposée par la réglementation.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter