• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Section féminine de l'OM : “nous cherchons des joueuses qui réfléchissent”

Christophe Parra, l'entraîneur de l'équipe féminine de L'OM, photographié en septembre 2015. "Cela fait plusieurs années que je réfléchis à la création d'une section féminine. Le projet a été concrètement lancé en août dernier avec tout le club". / © MAXPPP/PHOTOPQR/LA PROVENCE
Christophe Parra, l'entraîneur de l'équipe féminine de L'OM, photographié en septembre 2015. "Cela fait plusieurs années que je réfléchis à la création d'une section féminine. Le projet a été concrètement lancé en août dernier avec tout le club". / © MAXPPP/PHOTOPQR/LA PROVENCE

C'est une première dans l'académie : l'O.M. lance sa section sportive féminine en partenariat avec le lycée Marseilleveyre et débute le recrutement des joueuses. Quels sont les profils recherchés ? Comment va se dérouler la sélection ? Entretien et réponses avec l'entraîneur Christophe Parra.

Par Alice Robinet

L'OM a annoncé ce lundi 1er février la création d'une section sportive féminine, en partenariat avec le lycée Marseilleveyre.

Les joueuses désireuses d'intégrer la structure à la rentrée 2016 peuvent faire acte de candidature jusqu'au 11 février. Celles qui auront été préselectionnées seront conviées à deux journées de détection durant les vacances scolaires, les 17 et 18 février. Il devrait y avoir une seconde vague de sélections par la suite.

L'importance du bulletin scolaire


Lors de ces premières journées de détection, l'entraîneur de l'équipe féminine de l'OM Christophe Parra va étudier les aptitudes sportives des candidates, mais pas seulement. Joint par téléphone, il explique :" c'est un double projet, sportif mais aussi scolaire. En fait, il y a même un troisième volet, car nous nous attachons aussi à l'épanouissement personnel des gamines".

L'examen du bulletin scolaire des jeunes filles sera capital."Nous cherchons des joueuses qui réfléchissent, capables de se poser des questions," précise le coach.

"Le Lycée Marseilleveyre est l'un des meilleurs de la ville, et ce ne sera pas évident de jongler entre les cours et les entraînements, ainsi que les matchs le week-end" prévient-il, ajoutant : "c'est l'avenir de ces jeunes qui est en jeu". 

En sus des tests sportifs, des entretiens avec les jeunes filles sont au programme, puis les parents seront également reçus.

Une vingtaine de joueuses recherchées


Pour cette première année, l'objectif est de recruter au maximum une vingtaine de jeunes filles, plutôt pour intégrer la classe de seconde, afin de bénéficier des trois ans de formation. Mais si une joueuse plus âgée présente de bonnes aptitudes, elle pourrait quand même être retenue, tempère Christophe Parra.

"L'idée est de créer une fondation solide pour le club, de trouver les meilleures joueuses régionales pour les former, et qu'elles intègrent ensuite nos équipes". Selon l'entraineur, le club reçoit déjà de nombreux mails depuis l'annonce de la création de cette section : " il y a une attente importante."

Pour finir, quels conseils donnerait-il aux joueuses pour les journées de détection ? " Etre épanoui et rester soi-même, ne pas se dénaturer ou aller à l'encontre de ce que l'on est. Et rester humble", répond Christophe Parra.

Pour candidater, les précisions sont ici.

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Scheirmann-Descamps

Les + Lus