Des temps périscolaires annulés dans vingt écoles de Marseille

C'est encore le couac avec les TAP ! A Marseille, plusieurs milliers d'enfants ont été privés d'activités, ce mardi jour prévu pour leur temps péri-scolaire. Les parents sont obligés, encore une fois, de se débrouiller mais le maire en personne assure que des solutions vont être trouvées.

Deuxième mardi de la rentrée et encore un bug pour les parents d'élève. Tout se présentait bien, les enfants du 8e arrondissement avaient cours le matin et ensuite ces petits auraient dû participer aux TAP (temps d’activités périscolaires) de leur groupe scolaire. Mais l'heure venue, surprise pour les parents l’association ayant remporté l’appel d’offres s’est désistée. Le système D et la débrouille devaient prendre le relais pour assurer la garde des enfants.
Pour les 444 écoles de Marseille, la rentrée devait être sereine, 189 associations avaient répondu à l'appel d'offre et devaient gérér les activités périscolaires du mardi et jeudi après midi. C'était compter les désistements de dernière minute.

Reportage MATHIEU Estelle, PELERAN Marie-Agnès et BAIX Sophie :

Intervenants : Peggy - Parent d'élève, Elise - Parent d'élève, Yves Moraine - Maire de secteur et Jean-Claude Gaudin - Maire de Marseille.

Une école occupée 

Une cinquantaine de parents a investi hier mardi la mairie de Bagatelle pour demander des comptes au maire, Yves Moraine (LR). Les parents y ont déplié une banderole : "Ça nous "TAP" sur les nerfs".

La mairie de secteur pourrait faire appel à des associations qui n’ont pas été retenues par l’appel d’offres du mois de juin dernier.