Total : pas de plan social en France

Le géant français des hydrocarbures va réduire ses coûts d'exploitation à hauteur de 2 milliards de dollars d'ici 2017 mais il affirme qu'aucun plan social n'était envisagé sur ses sites français. Une bonne nouvelle pour les salariés de Total La Mède. 

La raffinerie Total de La Mède.
La raffinerie Total de La Mède. © Gérard Julien / AFP
C'est une information que l'on doit suivre de près à La Mède dans les Bouches-du-Rhône où Total emploie 500 personnes. Au début du mois la CGT avait exprimé son inquiétude à la suite aux déclarations récentes du PDG du groupe sur une réduction des capacités de raffinage en France.

Aucun plan social en France

Le syndicat devrait être quelque peu rassuré par les déclarations de ce lundi. La direction deTotal a détaillé sa stratégie de réduction des coûts et des investissements. Le groupe a revu à la baisse ses objectifs de production à l'horizon 2017, en raison de la chute des marges de raffinage en Europe et du repli de sa production d'hydrocarbures. Le géant français des hydrocarbures va réduire ses coûts d'exploitation à hauteur de 2 milliards de dollars d'ici 2017 mais le directeur financier du groupe Patrick de la Chevardière a précisé qu'aucun plan social en France n'était envisagé.

Surcapacités

Cette réduction des coûts concernera "tous les secteurs", aussi bien dans l'amont (exploration et production d'hydrocarbures), le raffinage et la chimie, les services et l'organisation du groupe. "Il est évident qu'en Europe, il y a des surcapacités dans le raffinage et nous adapterons notre production au marché", a expliqué M. de la Chevardière, ajoutant qu'"aucune décision n'a été prise" sur la manière dont cette adaptation s'opérera.
Le groupe a par ailleurs détaillé la baisse des investissements qui atteindront 26 milliards de dollars en 2014 puis 25 milliards en 2017, après le pic de 28 milliards atteint en 2013. Cette stratégie s'accompagne aussi d'un programme de cession de 15 milliards de dollars entre 2015 et 2017, le groupe "se concentrant sur des actifs stratégiques, de croissance ou à forte rentabilité", a précisé Total dans un communiqué.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter